Deux hélicoptères NH-90 Caïman sont arrivés au Mali

A

Comme annoncé, deux hélicoptères NH-90 TTH Caïman du 1er Régiment d’Hélicoptères de Combat (RHC) de Phalsbourg sont arrivés à Gao, le 3 novembre, afin de revelever deux appareils de type Puma, dont le retour en France est prévu à la fin de ce mois.

L’État-major des armées (EMA) précise que ces deux Caïman ont décollé le 28 octobre de Phalsbourg pour rejoindre, dans un premier temps, Malaga, en Espagne. Puis ils ont effectué deux autres escales, l’une à Gran Canaria (îles Canaries), l’autre à Dakar (Sénégal) avant d’arriver à bon port. Dans le même temps, le fret et le personnel technique (15 militaires) ont été transportés par avion directement à Gao.

Avant d’être déclarés pleinement opérationnels, tant les hélicoptères que leurs équipages devront passer par une phase d’acclimatation (premiers vols de jours et de nuit, maintenance). Ensuite, ils pourront commencer leur mission au sein du sous-groupement aéromobile (SGAM) du groupement tactique désert Ouest (GTD-O) de la force Barkhane.

Dotés de commandes de vol électriques, les NH-90 sont davantage maniables que les Puma. En outre, leur autonomie est beaucoup plus importantes, de même que leur capacité d’emport (20 combattants ou 2,5 tonnes de fret). Et cela, par tous les temps. En plus, souligne l’EMA, ils « assurent une meilleure protection en cas de crash ou de tir, à leur équipage comme à leurs passagers ». En clair, ils permettront de changer les modes opératoires jusqu’ici en vigueur avec les Puma… Ce qui créera un effet de surprise parmi les groupes jihadistes.

Photo : (c) EMA

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].