La Suède suspend sa coopération militaire avec la Russie

suede-20141024

Ces dernières semaines, plusieurs incidents ont eu lieu entre la Suède et la Russie. En septembre, Stockholm a affirmé que 2 avions de type SU-24 avait en provenance de Kaliningrad avait violé son espace aérien, ce qui a motivé une protestation officielle auprès de Moscou.

En juillet, un SU-27 Flancker russe s’est approché jusqu’à 10 mètres d’un des deux Gulfstream VSP (ou S102B Korpen) utilisés par forces aériennes suédoises pour des missions de renseignement alors que ce dernier survolait les eaux internationales. Et d’autres incidents peuvent être cités, comme cette simulation d’un bombardement de deux bases suédoises par des appareils russes lors du week-end de Pâques 2013…

D’une manière générale, et comme l’a récemment indiqué un responsable de l’Otan, l’activité de l’avion russe a été multiplié par 2,5 depuis l’annexion de la Crimée. Aussi, dans ce contexte, la Suède a décidé de suspendre sa coopération militaire avec la Russie.

« Le gouvernement a choisi de ne pas prolonger le plan d’arrangement avec la Russie qui régissent les échanges entre les forces armées de chaque pays. Cela signifie que la coopération des forces armées avec la Russie est suspendu jusqu’à nouvel ordre », peut-on lire dans le projet de budget présenté par Stockholm ce 24 octobre.

« L’attitude de la Russie conduit à un important affaiblissement de la sécurité européenne. Les exercices militaires et les missions de renseignements dans la région de la mer Baltique ont augmenté (…) et il y a eu des violations de l’intégrité territoriale des pays riverains. Le gouvernement estime que cette tendance se poursuivra », poursuit le document, qui souligne l’effort budgétaire consenti par Moscou pour renforcer les capacités de ses forces armées.

Toutefois, le gouvernement suédois estime « peu probable » une agression militaire russe contre la Suède, même si il dit ne pas l’exclure totalement en raison des événements en Ukraine. Côté russe, on estime que c’est la Suède qui exacerbe les tensions dans la région de la Baltique… La preuve, pour Moscou, avec cette affaire de sous-marin fantôme près de ses côtes.

Quoi qu’il en soit, le budget militaire suédois devrait augmenter de 3,1% en 2015, après une hausse de 4,3% cette année, alors que les dépenses publiques du pays vont progresser de 3,7%.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]