Mali : Les casques bleus sont la cible d’attaques « répétées »

minusma-20140818

Les casques bleus de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) semblent être de plus en plus souvent pris pour cible par les groupes armés terroristes qui sévissent encore dans le nord du pays. La semaine passée, ils ont en effet été attaqués à trois reprises.

Ainsi, le 14 août, un véhicule de la MINUSMA a sauté sur une mine au nord d’Aguelhoc. Deux casques bleus ont été sérieusement blessés lors de l’explosion. Le lendemain, un scénario quasi-identique s’est reproduit, avec, cette fois, un soldat de la paix touché.

C’est à Ber, à une soixantaine de kilomètres de Tombouctou, que l’attaque la plus sérieuse a été commise. Le camp des Nations unies qui y est installé a en effet été visé par un attentat-suicide. Bilan : 2 tués parmis les casques bleus du contingent burkinabé et au moins 9 blessés, dont 2 sont dans un état grave. Au vu du mode opératoire, al-Qaïda au Maghreb islamique est le principal suspect. Et cela d’autant plus que la région était celle où le groupe jihadiste s’était installé avant d’en être chassé par l’opération française Serval, lancée en janvier 2013.

En outre, cet attentat a été commis quelques jours après la capture par la force française Barkhane (ndlr, qui a pris le relais de Serval le 1er août) de trois membres présumés d’AQMI près de Tombouctou.

« Cette violence est insensée, la MINUSMA paie un trop lourd tribu au Mali alors que ses Casques bleus sont précisément présents dans ce pays pour assurer un retour à la paix et à la stabilité. Ces attaques renforcent notre détermination à poursuivre notre mission aux côtés du peuple malien », a réagi David Gressly, le Représentant spécial Adjoint du Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon.

« Ces attaques ont lieu alors que l’attention desmaliens et des amis du Mali, dont la MINUSMA, est focalisée sur les pourparlers de paix qui sont la seule issue possible pour mettre fin à la crise malienne », a-t-il ajouté.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant.

Commentaires

  1. de MYSHL MABELLE

    Répondre

    • de Suissitude

      Répondre

  2. de parabellum

    Répondre

    • de MYSHL MABELLE

      Répondre

  3. de Kouak

    Répondre

  4. de parabellum

    Répondre

    • de Suissitude

      Répondre

  5. de Nonmaisdisdonc

    Répondre

  6. de Eric38

    Répondre

  7. de Wrecker47

    Répondre

  8. de danny

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>