Le secrétaire général de l’Otan veut de nouveaux plans de défense pour faire face à la Russie

Pour Anders Fogh Rasmussen, qui laissera prochainement ses fonctions de secrétaire général de l’Alliance atlantique à Jens Stoltenberg, l’ancien Premier ministre norvégien, la destruction du Boeing de la Malaysia Airlines dans l’est de l’Ukraine est un « crime de guerre » dont les séparatistes ukrainiens pro-russes sont responsables.

« Nous avons de nombreuses informations que les séparatistes, appuyés par les Russes, sont coupables », a en effet affirmé M. Rasmussen lors d’un entretien accordé au quotidien Midi Libre. « Il faut traîner les responsables en justice dès que possible », a-t-il ajouté, en dénonçant l’attitude des séparatistes dans cette affaire.

« La Russie doit mettre fin aux flux d’armes, d’engins et de combattants envers l’Ukraine (…), cesser de soutenir les séparatistes et retirer ses troupes de la frontière. Sinon elle risque des sanctions internationales et un isolement international plus dur », a aussi estimé le secrétaire général de l’Alliance.

Quoi qu’il en soit, l’affaire de la Crimée et les événements en Ukraine doivent donner lieu à une prise de conscience au sein des pays membres de l’Otan. « Nous allons renforcer des exercices militaires et préparer des nouveaux plans de défense. L’agression russe a été un signal d’alarme et a créé une nouvelle situation de sécurité en Europe », a en effet expliqué M. Rasmussen. « C’est préoccupant parce que je pense que l’ambition du président Poutine est d’établir une sphère d’influence dans le voisinage », a-t-il poursuvi.

Aussi, a-t-il ajouté, « je vais encourager les pays de l’Otan à augmenter leurs investissements de défense ». Et d’expliquer : « Au cours des cinq dernières années, la Russie a augmenté ses dépenses de défense de 50%, les pays de l’Otan ont diminué les leurs de 20% en moyenne. Ce n’est pas tenable. Il faut inverser la tendance ».

Pour autant, l’ancien Premier ministre danois a dit déplorer la dégradation des relations avec Moscou. « La Russie considère l’Otan comme un adversaire. Je le regrette parce que nous devons développer une coopération fructueuse entre l’Ouest et la Russie. Mais il faut s’adapter à cette nouvelle situation ».

Le fait est, selon la doctrine militaire russe publiée en 2010, place l’Otan au premier rang des menaces auxquelles la Russie doit faire face…

Ces propos sont sur la même ligne que ceux tenus par David Cameron, le Premier ministre britannique. « Il est clair que la Russie voit l’Otan comme un adversaire », a-t-il affirmé, dans un courrier diffusé le 1er août auprès des pays membres de l’Alliance. En conséquence, a-t-il estimé, il souhate que l’organisation prenne des « mesures à long terme pour renforcer notre capacité à réagir rapidement aux menaces, pour rassurer nos alliés qui craignent pour leur propre sécurité et pour décourager toute agression russe ».

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].