Archives quotidiennes : vendredi, 1 août, 2014

Sangaris : 16 VBCI vont être envoyés en Centrafrique

Depuis le lancement de l’opération Sangaris, l’on n’avait pas vu de Véhicules Blindés de Combat d’Infanterie (VBCI) en action en Centrafrique… Ce ne sera bientôt plus le cas étant donné que l’État-major des armées (EMA) a annoncé que deux exemplaires ont été « acheminés depuis le 1er Régiment de Tirailleurs (RTir) d’Épinal » vers la base aérienne

Centrafrique : Malgré un cessez-le-feu, des combats ont fait une vingtaine de tués à Batangafo

Réunis à Brazzaville le 23 juillet dernier, des représentants des groupes armés actifs en Centrafrique, en particulier la coalition Séléka et les milices anti-balaka, ont signé un accord de « fin des hostilités ». Non sans peine… Étant donné que les milices anti-balaka n’ont pas de commandement unifié et que l’ex-Séléka est en proie à des divisions,

Une page se tourne : les opérations Serval et Épervier sont désormais terminées

Désormais, il faudra parler des opérations Épervier (Tchad) et Serval (Mali) au passé. Conformément à ce qui été annoncé ces derniers jours, elles sont en effet remplacées par l’opération Barkhane, qui est officiellement lancée ce 1er août en appui aux pays partenaires de la Bande sahélo-saharienne (BSS), avec la mission de lutter contre les groupes

Les sanctions de l’Union européenne contre la Russie ne concernent pas la livraison des deux BPC

Depuis l’affaire du Boeing 777 de la Malaysia Airlines abattu alors qu’il survolait l’est de l’Ukraine, l’Union européenne a durci sa position à l’égard de la Russie, accusée d’être en partie responsable du drame en raison du soutien qu’elle apporte aux séparatistes ukrainiens. De nouvelles sanctions ont ainsi été approuvées, cette semaine, par les représentants

Sangaris : Les conditions de vie des militaires français s’améliorent à Bangui

En avril dernier, de retour d’une mission à Bangui, le sénateur Christian Cambon avait interpellé le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, via une question écrite, sur les conditions de vie des militaires français engagés dans l’opération Sangaris, lancée le 5 décembre 2013 afin de mettre un terme aux violences entre combattants de l’ex-Séléka