Adjudant-chef Dejvid Nikolic, mort pour la France au Mali

nikolic-20140715Le sous-officier du 1er Régiment Étranger du Génie dont le décès a été annoncé ce 14 juillet par la présidence de la République est l’adjudant-chef Dejvid Nikolic.

Né le 16 mai 1969 en Yougoslavie (précisément en Serbie), l’adjudant-chef Nikolic s’est engagé dans la Légion étrangère à l’âge de 19 ans. À l’issue de son instruction, il est alors affecté au 2e Régiment Étranger d’Infanterie (REI) de Nîmes.

Très motivé, il obtient, en 1991, de très bons résultats lors de la Formation générale élémentaire (FGE) avant de rejoindre la 13e Demi-Brigade la Légion Étrangère (DBLE) alors implantée à Djibouti, en qualité de chef d’équipe d’infanterie. Deux ans plus tard, il est affecté au 1er Régiment Étranger d’Aubagne où il sera promu caporable-chef, puis sergent.

Volontaire pour suivre une formation dans le domaine « combat du génie », il obtient le Certificat technique du 1er degré de cette spécialité en 1997. Quelques mois plus tard, il est muté au 1er REG de Laudun-l’Ardoise.

Chef de groupe, puis sous-officier adjoint, Devjid Nikolic passe pour être un légionnaire humble et efficace. En 2002, il décroche son Brevet supérieur de technicien de l’armée de Terre (BSTAT) et devient chef de section. Sergent-chef en 2000, il sera promu adjudant quatre ans plus tard.

Le 1er septembre 2005, il rejoint le groupe d’intervention NEDEX (neutralisation, enlèvement, destruction des explosifs). Au fil du temps, il devient ainsi une référence au sein de son régiment et sera promu adjudant-chef en 2009.

Ce sous-officier a participé à de nombreuses missions extérieures : opération Requin, au Tchad, en 1990, Djibouti, Afghanistan (2005, 2006 et 2010), ex-Yougoslavie (2007), Liban (2012-2013) et Mali, qu’il avait rejoint le 23 avril dernier en tant que chef de groupe EOD (Explosive ordnance disposal).

L’adjudant-chef Nikolic a donc perdu la vie le 14 juillet, lors d’une opération de contrôle de zone à une centaine de kilomètres au nord de Gao.

Selon le ministère de la Défense, un véhicule suicide a explosé au passage du convoi de la force Serval. Sept militaires français ont été touchés, dont 4 gravement. L’adjudant-chef Nikolic décédera quelques heures plus tard des suites de ses blessures

Célibataire, sans enfant, l’adjudant-chef Nikolic était titulaire de la médaille d’or de la défense nationale et de la médaille outre-mer agrafes Liban, Afghanistan et Tchad.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].