Le BMX 01, le démonstrateur de Renault Trucks Defense pour le successeur du VAB

bmx01-20140707

En décembre dernier, dans le cadre du programme Scorpion (Synergie du contact renforcée par la polyvalence et l’infovalorisation), structurant pour l’armée de Terre, la Direction générale de l’armement (DGA) a lancé un seul appel à candidatures pour le développement de deux véhicules, à savoir le Véhicule Blindé Multi-rôles (VBMR), destiné à succéder au VAB (véhicule de l’avant blindé), et l’Engin blindé de reconnaissance et de combat (EBRC), appelé à remplacer les chars AMX-10 RC et ERC-90 Sagaie.

Conséquence : l’un et l’autre auront donc une base commune, appelée EBMR, pour Engin Blindé Multi Rôle. Il s’agit ainsi de disposer de deux véhicules ayant le maximum de points communs – bien qu’ayant des finalités différentes – afin de réaliser des économies en misant sur l’effet de série et de faciliter la logistique et la maintenance.

En juin 2010, Renault Trucks Defense et Nexter ont chacun reçu, de la part de la DFA, un contrat d’études amont afin de mettre au point un démonstrateur visant à valider les solutions qui seront retenues pour le successeur du VAB, dont les premiers exemplaires sont attendus pour 2018.

bmx01-20140707-2D’où la mise au point par RTD, du démonstrateur « de mobilité et de protection » appelé BMX-01, lequel a été présenté lors du dernier salon Eurosatory. Ce dernier a déjà accumulé plusieurs milliers de kilomètres sur tous type terrain et sa protection balistique a été testée avec succès.

« Le futur VBMR conservera l’architecture générale du BMX-01. Sa configuration sera adaptée aux versions que l’armée française retiendra en finale et parmi lesquelles se trouvera en priorité une version VTT FELIN (Fantassin à Équipements et Liaisons INtégrés) », a précisé l’industriel.

De type 6×6 (6 roues motrices), le BMX-01 affiche une masse de 24 tonnes maximum (11 tonnes de plus que le VAB). Doté d’un moteur diesel Renault d’une puissance de 400 chevaux, il peut transporter 11 hommes. Offrant une protection de niveau 4, il est équipé d’un tourelleau téléopéré de calibre 12,7 mm ainsi que d’un détecteur acoustique de tir.

« Le VAB (…) a été décliné en 43 versions. Le VBMR (…) est appelé aussi à être dérivé en de nombreuses versions », indique Renault Trucks Defense.

« Dans le cadre du programme EBMR dont le VBMR est la composante destinée prioritairement à l’infanterie, au génie et à l’artillerie (Véhicule d’Observation de l’Artillerie), Renault Trucks Defense fournira toutes les solutions de mobilité basée sur l’expérience accumulée avec le démonstrateur BMX-01 mais aussi avec tous les autres véhicules blindés multi-essieux au développement desquels le Groupe a participé (VBCI, VAB, gamme Sherpa Medium, Higuard) », explique l’industriel.

En faisant appel à des technologies dites duales, « issues des camions de grande série », RTD espère ainsi réduire les coûts de développement. Un impératif quand l’on sait que le prix unitaire du VBMR ne devra pas dépasser le million d’euros.

Photo : (c) Renault Trucks Defense

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].