Des Mirage 2000 ont relevé les 4 Rafale envoyés en Pologne

2014/06/02, Malbork, Pologne. Arrivée des Mirage 2000-5 et 2000C.

Dans le cadre des mesures de « réassurance » décidées par l’Otan à l’intention des pays d’Europe de l’Est, la France avait envoyé en Pologne, plus précisément à Malbork, 4 avions Rafale issus des escadrons de chasse 1/7 Provence et 2/30 Normandie-Niémen (très populaire en Russie pour son rôle tenu lors de la Seconde Guerre Mondiale). Pour cette mission, les insignes d’unité avaient été effacés des dérives, ce qui ne manqua pas de donner lieu à quelques spéculations

Un peu plus d’un mois plus tard, soit le 2 juin, ces 4 Rafale ont été relevés par autant de Mirage 2000. Le détachement, commandé par le lieutenant-colonel Gauthier Dewas (leader de la Patrouille de France en 2012), comprend des appareils issus des escadrons de chasse 1/2 Cigognes (BA 116 de Luxeuil) et 2/5 Île de France (BA 115 d’Orange).

Cette fois, il est à noter que les insignes d’unité sont bel et bien visibles sur les dérives des 2 Mirage 2000-5 et des 2 Mirage 2000C, comme on le voir sur la photo ci-dessus.

« Ces avions monoplace de défense aérienne armés de missiles air-air et dotés d’une grande autonomie sont capables, comme le Rafale, d’assurer la mission de permanence opérationnelle (PO) », explique l’armée de l’Air.

Les missions de ce détachement chasse, dont les effectifs s’élèvent à une centaine d’aviateurs, n’ont pas changé. Il s’agit toujours de participer, sur demande de l’Otan, à la surveillance de l’espace aérien des pays baltes (Nato Air Policing) et de mener des entraînements à la NATO AIR POLICING avec les forces aériennes polonaises.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].