Déployée en mer Noire, la frégate Surcouf serait observée de près par la marine russe

Actuellement, le croiseur américain USS Vella Gulf et la frégate légère furtive de type La Fayette « Surcouf » sont en mission en mer Noire. Et selon une « source » du ministère russe de la Défense, cité par l’agence Ria Novosti, ces deux navires sont surveillés de près. Et le commentaire que cette dernière a livré au sujet du bâtiment français peut être vexant…

« Il suffit d’un seul navire de renseignement pour observer le Surcouf, qui ne présente pas de menace militaire sérieuse », a affirmé cette source citéee par Ria Novosti.

La frégate est dotée d’équipements de guerre électronique, de 8 missiles antinavires MM40 Exocet, d’un système Crotale naval et de 3 canons, dont 1 de 100 mm. Elle dipose en outre d’un hélicoptère Panther ainsi qu’une capacité d’embarquement de commados. Visiblement, cela n’impressionne pas la marine russe, qui garde cependant le navire français à l’oeil.

La source du ministère russe de la Défense a prévenu : il n’est « pas exclu d’utiliser l’aviation navale en vue de prévenir d’éventuelles provocations des navires de l’Otan en mer Noire ». Cela a déjà le cas en avril dernier, avec des manoeuvres jugées « provocatrice et non professionnelle » par le Pentagone d’un avion de type SU-24 au-dessus du destroyer USS Cook.

Par ailleurs, et toujours selon Ria Novosti, l’INS Elettra, un navire italien spécialisé dans le renseignement électronique, serait  attendu en mer Noire d’ici le 15 juin prochain. Le bâtiment français Dupuy de Lôme, qui a la même vocation, a quitté la région le 29 mai.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].