L’Otan annonce l’envoi d’un groupe de lutte contre les mines en mer Baltique

valkyrien-20140418

L’Otan, par la voix de son secrétaire général, Anders Fogh Rasmussen, a annoncé, le 16 avril, le déploiement de navires et d’avions dans les pays d’Europe de l’Est, lesquels craignent une contagion de la crise ukrainienne.

L’on aurait pu penser que des forces navales relativement conséquentes allaient être déployées en mer Baltique. En fait, seul le groupe permanent Otan de lutte contre les mines n°1 (SNMCMG, Standing NATO Mine Counter-Measures Group ONE) devrait être envoyé dans cette zone qu’il connaît très bien.

Au total, 4 chasseurs de mines, dont le HNLMS Maakum (Pays-Bas), le BNS Bellis (Belgique), l’ENS Amiral Cowan (Estonie) et le HNoMS Otra (Norvège) seront d’abord regroupé à Kiel (Allemagne) avant d’être déployés en mer Baltique. Ils seront appuyés par le navire de soutien norvégien HNoMS Valkyrien. Pour le moment, donc, il n’est pas question de renforcer la présence de l’Otan avec des frégates de défense aérienne ou de lutte anti-sous-marine…

« Le SNMCMG1 opère dans la région depuis plus de 40 ans, » a rappelé le général Breedlove, le commandant suprême des forces alliées en Europe (SACEUR). « La présence du Groupe contribue à la sécurité maritime régionale. Pendant cette période de tension, il nous a semblé opportun de le déployer en mer Baltique dans le cadre de un vaste ensemble de mesures prises par l’Otan », a-t-il expliqué. « Notre intention n’est pas d’aggraver la situation, mais plutôt de démontrer notre solidarité forte en tant qu’alliance et d’accroître notre état ​​de préparation », a-t-il ajouté.

Au cours de son déploiement, le SNMCMG1, dirigé par le commandant norvégien Eirik Otterbu, effectuera de « nombreuses » visites portuaires et prendra part à l’opération de déminage Ouvert Spirti, organisé en Lettonie, en mai prochain. Cela « démontre aussi notre engagement envers la sécurité et la sécurité de nos alliés dans la mer Baltique », a commenté le vice-amiral Hudson, le patron du NATO Allied Maritime Command.

De son côté, la marine russe a lance des manoeuvres navales en mer baltique depuis le 15 avril. « Les corvettes Steregouchtchi et Boïki et les hélicoptères de lutte anti-sous-marine Ka-27PL de l’aviation embarquée s’entraîneront à rechercher, traquer et détruire un sous-marin ennemi », a fait savoir son service de presse. Le submersible Varchavianka, à propulsion diesel-électrique, jouera le rôle du plastron. Destirs d’artillerie sur des cibles aériennes et navales ainsi que des exercices de brouillage de radar sont également au programme.
Photo : Le HNoMS Valkyrien

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].