L’on pourrait penser que le conflit entre la Chine et le Japon au sujet de quelques « cailloux » perdus en mer de Chine orientale ne concerne pas l’Europe en général et la France en particulier. Eh bien l’on aurait tort. « Notre prospérité est liée à celle de l’Asie, toute crise dans cette zone affecterait nos intérêts »,