Mali : Un véhicule militaire français touché par l’explosion d’une mine

Un véhicule militaire français a été touché par une explosion, le 11 mars, alors qu’il était inséré dans un convoi « en déplacement de contrôle de zone » sur l’axe Tessalit-Aguelhoc, dans l’extrême-nord du Mali.

Selon le service de communication de l’opération Serval, un soldat français qui se trouvait à bord de ce véhicule a été « légèrement blessé ». L’explosion, indique-t-on de même source, a été causée par « un engin explosif dont la nature n’est pas encore connue ». Aucune autre précision n’a été donnée.

Selon un officier malien, cet incident s’est produit lors d’une patrouille mixte franco-malienne. « Les terroristes ont placé de nouvelles mines dans le Nord, nous redoublons de vigilance », a-t-il dit.

La veille, il a été rapporté qu’un véhicule de l’armée malienne avait également été touché par l’explosion d’une mine, près de la localité d’Ansongo, dans le secteur de Gao. Un soldat malien a été gravement blessé. Selon les habitants, l’engin explosif aurait été posé par des combattants du Mouvement pour l’unicité et le jihad en Afrique de l’Ouest (Mujao).

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].