Les Marines vont pouvoir à nouveau se retrousser les manches

Depuis deux ans, un soldat du corps des Marines affecté, par exemple, à Djibouti n’a pas le droit de retrousser les manches de son treillis, même s’il fait plus de 40° à l’ombre!

Cette mesure avait été décidée en 2011 par le Conseil des tenues de l’US Marine Corps (USMC), et cela malgré les objections déjà formulées à l’époque, afin notamment de promouvoir l’uniformité dans les rangs. En outre, elle avait été « vendue » avec le slogan « entraînez vous comme vous vous battez », étant donné qu’il était déjà interdit aux Marines d’aller au combat les manches retroussées.

Seulement, cette décision a été très impopulaire chez les marines, qui ne sont pas privés de le dire, y compris à leur commandant, le général Amos. « Je ne peux dire combien de fois on nous a posé la question éternelle : ‘Commandant, allons-nous revenir un jour au statut des manches relevées?’ », a-t-il ainsi admis.

Du coup, ce dernier en a pris bonne note (et sans doute qu’il était lassé d’entendre les mêmes choses…) et a donc décidé, le 25 février, de revenir sur cette mesure. « J’y ai énormément pensé ces deux années et demie passées, j’ai réalisé qu’il s’agissait d’un sujet important pour vous », a-t-il affirmé, avant d’annoncer qu’il avait ordonné de revenir « statut manches relevées » lorsque les Marines portent le treillis à camouflage « désert » en dehors des zones de combat. Ce changement sera effectif à compter du 9 mars prochain.

Cela peut sembler anecdotique… En tout cas, cette décision a été à la fois très commentées par les journaux américains et très bien accueillie par les Marines, si l’on en juge par les réactions qu’elle a provoquées dès son annonce sur la page officielle « Facebook » de l’USMC. Plus de 33.000 internautes ont indiqué « aimer » cette nouvelle, qui a été partagée près de 22.000 fois.

« Depuis quatre ans que nous avons commencé à utiliser les médias sociaux, nous n’avons jamais vu une publication générer une telle réaction extrêmement positive », a expliqué, au Wall Street Journal, le lieutenant-colonel David Nevers, un porte-parole de l’USMC.

Toutefois, aussi populaire qu’elle soit, cette mesure est susceptible d’avoir un revers. Notamment pour les Marines qui portent des tatouages, étant donné qu’il ne leur sera plus possible des les dissimuler. L’automne dernier, le Pentagone a émis une directive à ce sujet : il est désormais interdit d’être tatoué au-dessus du cou, en-dessous des coudes. Pour se mettre en règle, le militaire américain concerné devra payer de sa poche les frais pour effacer toute forme « d’art corporel » contraire au règlement.

Dans son commuiqué, le général Amos a évoqué le futur de l’USMC, alors que la mission en Afghanistan touche à sa fin. « Il est essentiel de comprendre qu’il n’y aura pas de ‘dividendes de la paix’ pour les Marines », a-t-il dit. « Il n’y aura pas de pause opérationnelle pour nous. Le monde dans lequel nous vivrons dans les deux prochaines décennies sera dangereux. Il y aura beaucoup de travail pour ceux qui portent notre uniforme », a-t-il poursuivi. En clair, il y aura matière à se retrousser les manches…

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant.

Commentaires

  1. de diabolo

    Répondre

  2. de Savancosinus

    Répondre

  3. de Vroom

    Répondre

  4. de diabolo

    Répondre

  5. de diabolo

    Répondre

  6. de Vroom

    Répondre

  7. de Affreux Jojo

    Répondre

  8. de diabolo

    Répondre

  9. de Mouilhayrat

    Répondre

  10. de diabolo

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>