Archives quotidiennes : mardi, 25 février, 2014

Al-Qaïda au Maghreb islamique menace la France pour son intervention en Centrafrique

Par un communiqué diffusé le 23 février par al-Andalous, son canal médiatique habituel, al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI) a dénoncé l’opération française Sangaris en République centrafricaine, en dénonçant, citation d’un rapport d’Amnesty International à l’appui, qu’elle avait favorisé un « nettoyage éthnique » concernant les populations musulmanes. La réalité est bien évidemment plus complexe et la France

Bagdad aurait acheté des armes et des munitions auprès de Téhéran

Après une guerre qui aura fait environ 650.000 tués (*), les relations entre l’Irak et l’Iran ont pris un tour nouveau depuis la chute du sunnite Saddam Hussein. Désormais, le gouvernement irakien est dominé par les chiites, comme à Téhéran. Du coup, cela ouvre de nouvelles perspectives, comme la vente d’armes… Selon Reuters, qui cite

Le soutien de l’opinion publique française à l’opération française reste stable

Lancée en Centrafrique le 5 décembre 2013, l’opération Sangaris avait été soutenue du bout des lèvres par l’opinion française, avec, selon un sondage IFOP, juste 51% de personnes interrogés se disant favorables à cette nouvelle intervention militaire en Afrique. Un mois plus tard, et alors qu’il apparaissait qu’elle allait être plus compliquée qu’annoncé par le

Airbus réclame un dédommagement à Berlin pour l’annulation de la commande de 37 Eurofighter

Annuler des commandes d’équipements matériels à des fins d’économies n’est jamais neutre sur le plan financier. Ainsi, le ministère allemand de la Défense, qui a officiellement revu à la baisse le nombre d’avions de combat Eurofighter Typhoon devant être mis en oeuvre par la Luftwaffe, va se voir demander un dédommagement par Airbus Group, membre

Sauriez-vous faire atterrir un avion Casa sur un terrain de tennis?

De nos jours, celui ou celle qui s’intéresse aux questions de défense a l’embarras du choix. Ce qui n’était pas le cas il y a quelques années. Désormais, il existe un certain nombre de sites Internet dédiés aux affaires militaires, les journalistes spécialisés de grands médias ont ouvert leur blog, la presse quotidienne aborde régulièrement