Roberta Pinotti nommée ministre de la Défense en Italie

Après notamment Michèle Alliot-Marie en France, Carme Chacon en Espagne et, plus récemment, Karin Enström en Suède, Mimi Kodheli en Albanie et Ursula Von der Leyen en Allemagne, une autre femme a été nommée ministre de la Défense.

En effet, depuis le 22 février et l’annonce de la composition du nouveau gouvernement italien emmené par Matteo Renzi, Roberta Pinotti a succédé à Mario Mauro à la tête du ministère de la Défense. C’est la première fois qu’une femme occupe ce poste en Italie.

Née en 1961 à Gênes, Roberta Pinotti a entamé sa carrière politique au sein du Parti communiste italien (PCI). Après avoir occupé diverses fonctions dans la ville qui l’a vue naître, en particulier dans le domaine social, elle rejoint les Démocrates de gauche à la fin des années 1990 et soutient la coalition de l’Olivier.

Elue député en mai 2001, elle conserve son siège 5 ans plus tard. En avril 2006, elle est nommée président de la Commission de la Défense de la Chambre basse du Parlement italien  et devient spécialiste des affaires de sécurité au sein du Parti Démocratique.

Passée au Sénat, Roberta Pinotti est nommée, en 2010, vice-présidente de la commission Défense, puis, en mai 2013, secrétaire d’état à la Défense. « Dans ce domaine, elle a promu plusieurs initiatives, entre autre la réforme du code pénal militaire et l’interdiction des bombes à sous-munitions. Elle a aussi présenté de nombreux projets de loi, parmi lesquels une loi-cadre sur les missions internationales et une loi concernant les bénéfices pour les personnels militaires ayant été exposés à l’amiante », indique sa biographie officielle.

Licenciée ès lettres et ancien enseignante du secondaire, Roberta Pinotti parle français et espagnol. Elle a reçu, en octobre 2008, la Légion d’Honneur à l’Ambassade de France en Italie, « pour service  méritoire ». Pour rappel, Paris et Rome entretiennent une coopération étroite dans le domaine militaire, en particulier dans la construction navale et l’espace.

Photo : Roberta Pinotti (au centre) (c) Ministère italien de la Défense

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].