Une randonnée cyclo-sportive au profit des anciens de la Légion étrangère

Depuis 2010, le 4e Régiment Etranger de Castelnaudary organise une randonnée « cyclo-sportive » appelée « La Solidaire » afin de récolter des dons pour l’Institution des Invalides de la Légion étrangères (IILE), qui, située à Puyloubier, accueille « pour leur redonner une nouvelle chance », une centaine d’anciens légionnaires. Certains y terminent leur vie, d’autres repartent ensuite vers d’autres horizons.

Ainsi, la première édition de cette manifestion a permis de financer l’installation de la climatisation à l’infirmerie de cette institution. Les dons récoltés à l’occasion des randonnées suivantes ont servi à financer la réfection d’une partie des chambres et de la salle à manger.

Cette année, La Solidaire sera parrainée par un grand nom du cyclisme français, vainqueur du Tour de France en 1975 et 1977, à savoir Bernard Thévenet. Organisée du 23 au 26 juin, elle partira de Castelnaudary et passer pas Couiza, Prades et Ax-les-Termes (en gros, le pays cathare). Plusieurs cols mythiques du Tour de France seront donc au programme. L’objectif est de récolter 200.000 euros de dons.

« Les rouleurs sont répartis groupes de force homogènes, et chacun donne le maximum en fonction de ses capacités et de son entraînement. Il n’est pas obligatoire de faire les trois étapes. Il n’y a ni classement, ni chronométrage. Chaque coureur accepte de rouler pour un ancien et ses frais d’inscription à la course sont un don librement consenti, qui vient s’ajouter à la somme offerte par les généreux donateurs et amis de la Légion étrangère », explique le 4e RE sur le site Internet dédié à cette manisfestation.

Les dons sont reversés au Fonds d’entraide de la Légion étrangère (FELE), un organisme à vocation sociale et culturelle à but non lucratif, ce qui permet de défiscaliser une partie des sommes données.

Cette initiative illustre l’article 2 du code d’honneur, qui indique « chaque légionnaire est ton frère d’armes, quelle que soit sa nationalité, sa race, sa religion. Tu lui manifestes toujours la solidarité étroite qui doit unir les membres d’une même famille ». Même si l’on n’appartient pas à cette « grande famille », cela n’empêche nullement de témoigner de la considération et de la gratitude à l’égard de ces étrangers venus servir la France avec « honneur et fidélité ». Aussi, pour celles et ceux qui n’ont pas trop à l’aise sur une bicyclette, il est possible de faire un don via le site de « La Solidaire » (cliquez ici).

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].