Paris s’intéresserait au King Air 350 de Beechcraft pour ses futurs avions légers ISR

La Loi de programmation militaire (LPM) 2014-2019 prévoit l’acquisition de 3 avions légers ISR (Intelligence – renseignement, Surveillance, Reconnaissance) pour renforcer la fonction « connaissance et anticipation ». Le rapport annexé précise d’ailleurs que ces appareils « compléteront le dispositif d’évaluation et de suivi de crises » et que « leur emplou pourra être mutualisé entre les forces et les services de renseignement ».

Seulement, les avions susceptibles de correspondre à ce besoin ne sont pas nombreux. En Europe, et parmi les appareils entrant dans la catégorie visée, l’on trouve notamment le PC-12 Pilatus (en service au sein des forces spéciales américaines), le Piaggio P.180 Avanti ou bien encore l’EV-55 Outback, en cours de développement chez le constructeur tchèque Evektor-Aerotechnik.

Mais c’est aux Etats-Unis que la France pourrait trouver – avec un achat sur étagère à la clé – son futur ISR léger, à l’instar du Royaume-Uni. En effet, Londres a fait le choix du Beechcraft King Air 350, renommé « Shadow R1 ». Six exemplaires sont actuellement en service au No. 14 Squadron de la Royal Air Force. Cet avion est doté d’équipements de détection électro-optique, d’un radar à ouverture synthétique, d’un système d’écoute électronique et de la liaison 16.

A priori, le King Air 350 tiendrait effectivement la corde, si l’on en croit des informations de Defense News. Ce choix n’aurait rien d’étonnant étant donné que les douanes françaises ont déjà commandé le même type d’appareil (cela étant, il y a quelques soucis dans les délais de livraison). Cependant,  l’armée de l’Air n’a pas souhaité le confirmer.

« Le processus d’acquisition est toujours en cours, en ligne avec la Loi de programmation militaire. Par conséquent, nous ne pouvons donner aucune indication sur la mode d’acquisition, ni sur les plate-formes susceptibles de répondre aux exigences », a-t-elle indiqué.

Par ailleurs, et selon un responsable américain, il serait également question d’une modernisation des C-130 Hercules mis en oeuvre par l’escadron Poitou, spécialiste des opérations aériennes spéciales au sein de l’armée de l’Air, en les dotant notamment de capacités ISR, en plus de la mise à niveau de leur avionique.

Photo : Un King Air ISR (ou Shadow R1) de la RAF

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].