Commande de 250 camions « PPT » pour l’armée de Terre

La Direction générale de l’armement (DGA) a annoncé, le 6 février, avoir commandé 250 camions de transport logistique auprès du groupement formé par Iveco (filiale de Fiat) et Soframe (groupe Lohr). Ces véhicules font partie du programme « Porteurs Polyvalents Terrestres » (PPT), lancé en décembre 2010 avec un premier contrat portant sur 200 exemplaires.

Ce projet compte 4 versions : le porteur polyvalent logistique avec un système de chargement (PPLOG), le porteur polyvalent de l’avant (PPAV), doté d’un plateau fixe multifonctions avec ou sans bras de manutention hydraulique, le porteur polyvalent benne du génie (PPBG) et le porteur polyvalent lourd de dépannage (PPLD).

Les premiers PPT ont été livrés en juillet 2013. Ils n’ont pas tardé à être envoyés en opération étant donné que 6 d’entre eux ont été utilisés au Mali, où, selon la DGA, ils ont donné  » pleine satisfaction (…) du fait de leur capacité d’emport élevée, leur mobilité apportée par la transmission intégrale et le confort de leur cabine dans des conditions pourtant difficiles ».

Cette nouvelle commande concerne donc 250 PPLOG non blindés. « Interchangeables, les cabines blindées et non blindées peuvent être installées sur tous les châssis, en fonction du niveau de menaces », précise la DGA. Elle s’inscrit dans le cadre de la Loi de Programmation Militaire (LPM) 2014-2019, laquelle prévoit la livraison de 378 Porteurs Polyvalents Terrestres. A l’issue de l’exécution cette dernière, l’armée de Terre ne devrait disposer que de 450 exemplaires, sur une cible de 1.600.

Pour le chef d’état-major de l’armée de Terre (CEMAT), le général Bertrand Ract-Madoux, le rythme des livraisons des PPT fait courir un risque de « rupture capacitaire » pouvant « intervenir à tout moment, en cas d’arrêt de la flotte actuelle [de camion, ndlr], à bout de souffle ». Et d’ajouter, lors d’une audition parlementaire : « Le VTL [véhicule de transport logistique, ndlr] vient de faire l’objet de limitations d’emploi qui réduiront sa charge d’emport et sa vitesse, donc son rendement opérationnel ».

Or, la logistique est essentielle aux opérations militaires. « La victoire est une magnifique fleur aux couleurs vives. Le transport constitue la tige sans laquelle cette fleur n’aurait jamais pu s’épanouir », avait écrit Winston Churchill.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].