Dernière mission opérationnelle pour le « Dambusters » Squadron de la Royal Air Force

En mai 1943, le n°617 Squadron de la Royal Air Force, nouvellement créé avec des bombardiers Avro Lancaster Mk-III, fit parler de lui de la plus éclatante des manières en réussissant un raid audacieux contre trois barrages hydroélectriques situés dans la région de la Ruhr, en Allemagne, lancé afin d’affaiblir le potentiel industriel de l’Allemagne nazie.

Les effets de cette opération, appelée « Chastise », n’auront probablement pas eu tous les effets recherchés par les responsables britanniques, dans la mesure où le niveau de la production d’électricité retrouva le niveau qui était le sien avant l’attaque des bombardiers de la RAF. Mais cela n’enlève rien à l’audace des équipages de ces derniers. Sur les 133 aviateurs engagés dans cette opération, seulement 53 en revinrent.

Quoi qu’il en soit, le n°617 Squadron, surnommé « Dambusters » Squadron et dont la devise est « Après moi le déluge » (en français), est devenu, avec cette mission, l’une des unités mythiques de la RAF. Après la Seconde Guerre Mondiale, il fut dissous brièvement en 1955 pour renaître en 1958 avec des bombardiers Hawker Siddeley Vulcan, chargés de mettre en oeuvre la composante aéroportée de la dissuasion nucléaire britannique.

En 1981, l’escadron connut une nouvelle éclipse qui dura le temps de sa transformation sur chasseur-bombardier Tornado GR4. Depuis 1983, il prit notamment part à la première guerre du Golfe (1991) ainsi qu’à l’opération Iraqi Freedom, en 2003. Et, jusqu’au 31 janvier dernier, il était déployé en Afghanistan, dans le cadre de la Force internationale d’assistance à la sécurité (ISAF). Il s’agissait de son dernière mission avant sa mise en sommeil, laquelle sera effective le 1er avril prochain.

Au cours de son déploiement dans le sud afghan, le n°617 Squadron aura effectué 188 missions en 1.500 heures de vol et 14 démonstrations de force au profit des troupes au sol. La dernière sortie opérationnelle a été assurée par le Squadron Leader Mark Jackson. Et visiblement, le souvenir du raid de 1943 reste très vivace dans l’esprit du personnel de cette unité.

« Quand je suis descendu de l’avion pour la dernière fois, mes émotions ont été teintées d’une pointe de tristesse du sens du devoir accompli au regard de tout ce qu’a fait cet escadron », a commenté son chef. « La plupart d’entre nous ont demandé de venir ici pour une raison précise. Espérons que d’une certaine façon, nous rendons hommage aux Dambusters originaux en continuant à être en opérations », a-t-il ajouté.

Selon les plans de la RAF, dont l’exécution n’est pas totalement garantie (à cause des incertitudes budgétaires…), le « Dambusters » squadron devrait être réactivé en 2018, au plus tard, avec des Lockheed-Martin F-35B Lightning II.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant.

Commentaires

  1. de Alpha

    Répondre

  2. de LeGaulois

    Répondre

  3. de Sempre en Davant

    Répondre

  4. de legaulois

    Répondre

  5. de Frédéric

    Répondre

  6. de Alpha

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>