Les Etats-Unis vont déployer 12 avions F-22 Raptor et un porte-avions de plus dans la zone Asie-Pacifique

Pour les Etats-Unis, la principale priorité stratégique concerne la région Asie-Pacifique. Cette réorientation de la politique américaine a été validée par le président Obama, en janvier 2012. Depuis, et même un peu avant, plusieurs annonces allant dans ce sens ont été faites.

La coopération militaie avec l’Australie a été renforcée et il est question d’en faire de même avec le Japon et la Corée du Sud, deux pays avec lesquels des discussions sont en cours. A cela s’ajoute l’envoi de moyens militaires supplémentaires dans cette partie du monde.

Ainsi, afin d’améliorer la couverture de la défense antimissile, un second radar d’alerte avancé sera installé dans le sud de l’archipel nippon, où l’armée américaine maintient un contingent important, notamment à Okinawa. Toujours au sujet du Japon, le Pentagone a annoncé, en décembre, le remplacement des avions de patrouille maritime P-3 Orion par des P-8 Poseidon, qui, conçus par Boeing, viennent tout juste d’entrer en service.

En Corée du sud, il est prévu de déployer un bataillon blindé supplémentaire (avec 40 chars Abrams), en plus des 34.000 militaires américains déjà stationnés dans la péninsule coréenne.

Et ce n’est pas encore fini. Le 13 janvier, l’US Air Force a en effet annoncé son intention d’envoyer 12 avions de combat de type F-22 « Raptor » sur la base aérienne de Kadena au Japon. Ce n’est pas la première fois que ce type d’appareil est déployé sur l’achipel étant donné que cela avait déjà été le cas lors du second essai nucléaire nord-coréen, en 2009.

Ces 12 avions F-22 Raptor, dits de 5e génération en raison notamment de leur furtivité, sont actuellement basé à Langley, en Virginie. Près de 300 personnels seront également envoyés à Kadena pour les mettre en oeuvre.

Quant à la marine américaine, elle s’apprête également à renforcer ses moyens dans le Pacifique. En juin 2012, le secrétaire à la Défense de l’époque, Leon Panetta, avait annoncé que l’US Navy déploierait 60% de ses moyens dans cette région d’ici 2020. Ce sera prochainement le cas pour les capacités aéronavales étant donné que le porte-avions USS Theodore Roosevelt, jusqu’ici basé à Norfolk, sur la façade atlantique, rejoindra la côte Ouest.

Sur les 10 porte-avions de l’US Navy actuellement en service, seulement 4 (USS George H. W. Bush, USS Abraham Lincoln, USS Dwight D. Eisenhower, USS Harry S. Truman) seront affectés sur la façade atlantique, dont 2 à Norfolk et 2 autres à Newport News (Virginie).

Seront donc basés sur la côte ouest  les USS Nimitz et USS John C Stennis (à Bremerton, Etat de Washington) et les USS Theodore Roosevelt, USS Carl Vinson et USS Ronald Reagan. Ce dernier remplacera l’USS George Washington, affecté en permanence au Japon, quand il sera indisponible pour sa refonte à mi-vie.

Par ailleurs, et c’est un autre élément qui montre la réorientation des priorités militaires américaines ainsi que l’existence de plusieurs menaces, le dernier Bulletin of Atomic Scientists indique que plus de 60% des patrouilles effectuées par les 14 SNLE (sous-marin nucléaire lanceur d’engins) de l’US Navy ont eu lieu dans région Asie-Pacifique.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant.

Commentaires

  1. de diabolo

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>