Séoul paiera plus cher la présence de troupes américains sur son territoire

Ce n’est qu’à partir de 1991 que la Corée du Sud a commencé à participer financièrement au maintien des troupes  déployées par les Etats-Unis sur son territoire depuis l’armistice ayant conduit au cessez-le-feu avec Pyongyang, en 1953. Depuis, la contribution de Séoul n’a fait que croître pour représenter jusqu’à environ 40% du coût lié à la présence de 28.500 militaires américains.

Alors que le Pentagone a annoncé, la semaine passée, le renforcement de son contingent dans la péninsule coréenne, avec l’envoi d’un bataillon blindé supplémentaire, Séoul et Washington viennent de conclure le 9e Accord des mesures spéciales (SMA), dont l’objet porte justement sur le partage des coûts en matière de défense entre les deux pays.

Ainsi, devant faire face à une menace nord-coréen d’autant plus importante que le maître de Pyongyang, Kim Jong-Un, est imprévisible et capable de nouvelles provocations, la Corée du Sud a accepté une hausse de 5,8% de sa participation au financement de la présence militaire américaine pour la seule année 2014, soit de payer 920 milliards de won (866,6 millions de dollars).

Selon le 9e SMA, qui, valable jusqu’en 2018, devra encore être approuvé par le Parlement sud-coréen,cette contribution augmentera mécaniquement les années suivante, en fonction du taux d’inflation, avec un plafond fixé à 4%. Pour l’agence sud-coréenne Yonhap, « en considérant une croissance des prix à la consommation entre 2 et 3%, le volume qui devra être assuré par Séoul dépassera 1.000 milliards de wons entre 2017 et 2018″.

Par voie de communiqué, le ministère sud-coréen des Affaires étrangères a indiqué que les Etats-Unis avaient demandé une contribution plus importante encore mais que les négociations permirent de leur faire baisser le niveau de leurs prétentions. Toujours de même source, l’on fait valoir que « la plus grande partie du budget partagé par le gouvernement coréen sera injectée pour couvrir les coûts de main-d’œuvre et les coûts de construction des entreprises locales pour un retour dans l’économie sud-coréenne ».

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant.

Commentaires

  1. de Wrecker

    Répondre

  2. de Montaudran

    Répondre

  3. de platoon94

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>