En novembre 2004, à l’issue d’un peu plus 20 jours de combats, l’armée américaine avait réussi à prendre le contrôle de la ville de Falloujah, alors contrôlée par plusieurs groupes de la mouvance jihadiste, avec l’engagement de 45.000 hommes contre un adversaire fort d’environ 3.000 combattants. La configuration de cette cité était favorable à la