L’Irak commande 24 avions sud-coréens FA-50 Golden Eagle

Le constructeur aéronautique sud-coréen Korea Aerospace Industries (KAI) vient de remporter un nouveau marché à l’exportation pour son avion d’entraînement supersonique T-50 Golden Eagle. Après l’Indonésie (16 appareils commandés) et les Philippines (un protocole d’accord a été signé pour 12 exemplaires), c’est au tour de l’Irak de passer une commande portant sur 24 unités, pour un montant total de 2,1 milliards de dollars, soutien logistique compris.

Les livraisons des premiers appareils aux forces aériennes irakiennes, qui attendent 18 F-16 IQ commandés auprès des Etats-Unis pour 4,8 milliards de dollars, devraient commencer en 2015. Le modèle retenu par Bagdad sera un dérivé du FA-50, la version multirôle de l’avion sud-coréen.

Outre l’entraînement avancé des pilotes de combat, le FA-50 est en mesure d’être employé pour des missions d’attaque au sol grâce à sa capacité de larguer des bombes guidées et des missile air-surface. Il peut également être armé par des missiles air-air. Propulsé par un turboréacteur à post-combustion General Electric F404-GE-402, il peut voler à une vitesse de Mach 1,4, à une altitude de plus de 16.700 mètres.

Selon KAI, les discussions concernant cette acquisition ont commencé avec Bagdad en avril 2011. Le constructeur sud-coréen n’a pas non plus manqué de souligner que son appareil s’était imposé aux dépens du Hawk-128 de BAE Systems, du Yak-130 du russe Yakovlev et du L-159 du tchèque Aero Vodochody.

Pourtant, il était question, il y a encore un an, d’une commande de 28 L-159. D’ailleurs, ce choix était d’autant plus logique (il avait même été annoncé comme acquis) étant donné que l’Irak était client depuis longtemps du constructeur tchèque. Mais ce dernier avait indiqué, en mai dernier, que les discussions avec Bagdad étaient au point mort, notamment à cause de la concurrence du T-50 sud-coréen.

S’il a été développé et assemblé en Corée du Sud, le T-50 a cependant bénéficié d’un large appui de la part de Lockheed-Martin. D’ailleurs, les deux industriels le soumettront à l’appel d’offres ouvert pour le remplacement des T-38 Talon d’entraînement de l’US Air Force. Il sera ainsi aux prises avec le M-346 Master d’Alenia Aermacchi, le Hawk T2/128 et l’appareil qui sera présenté par le Boeing et Saab, lesquels ont annoncé, le 6 décembre, leur coopération pour tenter de remporter ce marché d’au minimum 350 avions.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].