Archives quotidiennes : lundi, 28 octobre, 2013

Les essais en vol du démonstrateur de drone de combat Taranis se font dans la plus grande discrétion

Contrairement au démonstrateur de drone de combat nEUROn, dont le premier vol, depuis Istres, en décembre dernier, a été largement médiatisé, c’est la plus grande discrétion qui entoure son homologue britannique, le Taranis, développé par BAE Systems, avec  la participation de Rolls Royce, QinetiQ et GE Aviation. Ainsi, il aura fallu attendre le 25 octobre

Général Ract-Madoux : « Les difficultés du casernement sont un de nos drames! »

Lorsqu’il est entendu par les parlementaires lors des différentes auditions en commission auxquelles il est invité à s’exprimé, le chef d’état-major de l’armée de Terre (CEMAT), le général Ract-Madoux ne donne pas dans la langue de bois. Et s’il y a un sujet sur lequel il insiste à chaque fois que l’occasion lui est donnée,

Vers une réorganisation des brigades de combat et des régiments de l’armée de Terre

D’après le dernier Livre blanc sur la Défense et la sécurité nationale (LDBSN), il est prévu que l’armée de Terre perde une brigade interarmes sur les 8 qu’elle compte actuellement. Cela permettrait de trouver une partie des 23.500 postes supplémentaires qu’il est prévu de supprimer au sein du ministère de la Défense dans le cadre

Il manque des crédits pour la régénération des matériels de l’armée de Terre utilisés en opérations extérieures

Le projet de Loi de programmation militaire pour la période 2014-2019 prévoit de faire un effort particulier sur l’Entretien programmé du matériel (EPM), au détriment des dépenses de fonctionnement. Seulement, d’après le chef d’état-major de l’armée de Terre (CEMAT), le général Bertrand Ract-Madoux, si l’augmentation de ces crédits permettra « globalement de satisfaire » les besoins en

Général Ract-Madoux : Les objectifs de « dépyramidage » pour l’armée de Terre sont « déraisonnables »

En 2012, la masse salariale du ministère de la Défense a été supérieure de 474 millions d’euros par rapport à ce qui avait été prévu par la loi de finances initiale (LFI) alors que, justement, la déflation des effectifs aurait dû permettre de faire des économies. Outre les dysfonctionnements dans le versement des soldes (Louvois),

Tokyo durcit le ton face à Pékin

Entre juillet et septembre, les avions de combat de la composante aérienne des forces d’autodéfense japonaises ont décollé pas moins de 80 fois pour contrer une possible incursion dans l’espace aérien nippon d’appareils chinois, en particulier dans le secteur de l’archipel Senkaku (ou Diaoyu), dont la souveraineité, exercée par Tokyo, est revendiquée par Pékin. Généralement,