Archives quotidiennes : jeudi, 10 octobre, 2013

Sofradir signe un partenariat avec l’ONERA pour développer de nouvelles technologies d’imagerie thermique

Spécialiste des capteurs infrarouges (IR), Sofradir, une co-entreprise détenue par Thales et Sagem, a signé un Partenariat de Recherche et Innovation d’une durée de 5 ans avec l’Office national d’études et de recherches aérospatiales (ONERA) afin de développer une nouvelle génération de détecteurs et « d’apporter aux fabricants de systèmes optronique des produits ayant des performances

Selon Christian Mons, président du CIDEF, « un euro investi dans l’industrie de défense rapporte 1,30 euro à l’Etat »

Pour Christian Mons, président du Conseil des industries de défense (CIDEF) et du Groupement des Industries Françaises de Défense Terrestre (GICAT), le projet de Loi de programmation militaire (LPM) n’est pas celui qu’il aurait espéré. Mais comme les choses auraient pu bien être pires (souvenez-vous du fameux scénario Z), il doit bien faire avec. Ce

Les forces françaises ont « neutralisé » une dizaines de jihadistes au Mali

Le 1er octobre, soit 3 jours après l’attentat suicide commis à Tombouctou par al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI), un groupement tactique de la brigade française Serval a été impliqué, plus au nord, dans un accrochage ayant duré plus de quatre heures vers la localité de Douaya. Des membres des forces spéciales ont été engagés dans

Remous à Tripoli après la capture d’un responsable d’al-Qaïda par les forces spéciales américaines

A priori, Nazih Abdel Hamed Al-Raghie, alias Abou Anas al-Libi, serait actuellement aux mains du High Value Detainee Interrogation Group, à bord du navire américain USS San Antonio, qui croise en Méditerranée. Ce responsable d’al-Qaïda, qui était alors recherché pour son implication dans les attentats contre les ambassades américaines de Nairobi (Kenya) et de Dar es-Salaam

Incertitude sur l’avenir de la Brigade franco-allemande

Avec la suppression de 23.500 postes supplémentaires prévue dans le projet de Loi de programmation militaire 2014-2019, les forces projetables de l’armée de Terre passeront de 71.000 à 66.000 hommes. Concrétement, cela se traduira par la perte d’une des 8 brigades interarmes, et donc, par la fermeture de régiments. Le général Ract-Madoux, le chef d’état-major