Les aviateurs français et britanniques main dans la main pour l’exercice Joint Warrior 2013-2

Depuis le 6 octobre, le deuxième volet de l’exercice Joint Warrior 2013 a débuté au Royaume-Uni, avec la participation de la Frace, des Etats-Unis, du Canada et de l’Allemagne.

Il n’est certes pas inédit de voir des avions de l’armée de l’Air dans les cieux britanniques – le 2/2 Côte d’Or avait pris part au premier acte des manoeuvres Joint Warrior 2013, au printemps dernier. Mais cette fois, dans le droit fil des accords de Lancaster House signés en novembre 2010, les aviateurs français et britanniques feront équipe dans le cadre de cet exercice pour former une force conjointe.

Ainsi, les Mirage 2000N du 2/4 La Fayette voleront aux côtés d’Eurofighter de la Royal Air Force, habituellement basés à Leuchars, tandis que le commandement et le contôle de cette force conjointe seront assurés depuis la base de High Wycombe, par des personnels français et britanniques.

« C’est la première fois que les forces aériennes britanniques et françaises vont mener  un exercice de manière combinée de bout en bout. Les opérations récentes ont démontré les avantages tangibles d’une étroite collaboration entre les aviateurs et français et britanniques, et cela, à tous les niveaux. Je sais que cet exercice sera l’occasion de renforcer davantage nos capacités afin de jouer un rôle de premier plan dans de futures opérations multinationales », a commenté l’Air Chief Marshal Sir Andrew Pulford, le chef d’état-major de la Royal Air Force.

La participation française à ce second volet de cet exercice comprendra également des Mirage 2000-5 du Groupe de Chasse 1/2 Cigognes. Ces appareils interviendront depuis la base aérienne 116 de Luxeuil et seront appuyés par un avion ravitailleur C-135.

Le programme de ces manoeuvres est riche, avec notamment des entraînements à l’appui aérien rapproché, à l’acquisition du renseignement ou encore à la guerre électronique, au cours desquels il est même prévu de brouiller (pour de vrai) les signaux du système GPS et les radars.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant.

Commentaires

  1. de Nonmaisdisdonc

    Répondre

  2. de Marie Claude

    Répondre

  3. de Marcel

    Répondre

  4. de LeGaulois

    Répondre

  5. de Wrecker

    Répondre

  6. de Marcel

    Répondre

  7. de MarieClaude

    Répondre

  8. de Philippe

    Répondre

  9. de VLT2L

    Répondre

  10. de VLT2L

    Répondre

  11. de Philippe

    Répondre

  12. de LeGaulois

    Répondre

  13. de VLT2L

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>