La marine néo-zélandaise choisit le système surface-air Sea Ceptor de MBDA

Le missilier européen MBDA signe un nouveau succès en quelques semaines dans la région Asie-Pacifique. Ainsi, après avoir obtenu deux contrats (Aster-30 pour Singapour, VL Mica et missiles antinavire Exocet MM40 Block3 pour la Malaisie), l’industriel a été retenu par la marine néo-zélandaise pour équiper ses deux frégates Te Kaha et Te Mana, toutes les deux de type ANZAC, avec le système surface-air Sea Ceptor. Le montant du contrat n’a pas été précisé, ni le nombre de systèmes commandés.

Il s’agit pour la Royal New Zealand Navy (RNZN) de remplacer les systèmes américains Sea Sparrow qui équipent actuellement les deux frégates ANZAC. Pour ce contrat, MBDA était en concurrence avec Raytheon, qui avait proposé l’Evolved SeaSparrow Missile (ESSM).

Le système Sea Ceptor repose sur le missile supersonique CAMM (Common Anti-Air Missile). D’une longueur de 3,2 mètres pour une masse de 99 kilogrammes, il peut atteindre une cible évoluant dans un rayon de 25 km de distance autour du point de lancement. Doté d’un autodirecteur électromagnétique actif, il est en mesure de contrer des cibles rapides à faible signature et munies de contre-mesures.

Le Sea Ceptor – ou FLAADS pour Future Local Area Air Defense System – a déjà été commandé par la Royal Navy pour les besoins des frégates Type 23 et Type 26.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].