Archives quotidiennes : vendredi, 13 septembre, 2013

Premier essai réussi du missile anti-navire longue portée LRASM

Lancé en 2009, le programme LRASM (Long Range Anti-Ship Missile) vient de franchir  une nouvelle étape, le 27 août dernier. Ce jour-là, dans le sud de la Californie, ce missile de croisière anti-navire longue portée, doté d’une ogive inerte et de capteurs de mesures, a atteint  un bateau cible mobile après avoir été tiré par

Le Commandement interarmées des hélicoptères sera dissous

A l’heure où l’on vante généralement les mérites de « l’interarmisation », un arrêté signé par le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, tend à montrer que cette dernière a toutefois des limites. Créé en août 2009 sur le modèle du Joint Helicopter Command britannique, le Commandement interarmées des hélicoptères (CIH), avait été placé sous la

La Marine nationale saisit plus de 20 tonnes de drogue à bord du cargo Luna-S

Un navire de la Marine nationale a arraisonné, le 8 septembre, le cargo Luna-S, battant pavillon tanzanien. Ce dernier avait été repéré par un avion des douanes françaises, alors qu’il naviguait dans les eaux internationales, entre la Sardaigne et le nord-est de l’Algérie. Selon toute vraisemblance, il serait parti du Maroc pour rejoindre la Libye

Les prérogatives du chef d’état-major des armées diminuées au profit du ministre de la Défense

Les décrets n°2005-520 et 2009-869 accordèrent une certaine autonomie au chef d’état-major des armées (CEMA) par rapport à son ministre de tutelle. Pour faire simple, ce dernier devait lui donner les moyens nécessaires pour l’emploi opérationnel des forces, en fonction des missions confiées par le président de la République. Cette organisation a démontré la preuve

Syrie : Bachar el-Assad pose ses conditions pour démanteler son arsenal chimique

Les Nations unies ont indiqué, le 12 septembre, avoir reçu « un document en cours de traduction », qui est en fait la demande d’adhésion de la Syrie à la Convention sur l’interdiction des armes chimiques (CIAC), entrée en vigueur en 1997. Il s’agit là de la première étape du plan proposé au régime syrien par la