La base aérienne de Luxeuil serait maintenue

En 2008, le maintien de la base aérienne 116 de Luxeuil-les-Bains n’avait tenu qu’à un fil. Et l’on pouvait penser qu’elle ne couperait pas à une fermeture en cas de nouvelles restructurations des forces armées, lequelles devront supprimer encore 23.500 postes comme l’indique le projet de loi de programmation militaire (LPM) pour la période 2014-2019. Et cela d’autant plus que cette emprise de l’armée de l’Air ne compte que deux unités, en l’occurrence le Groupe de Chasse 1/2 « Cigognes » et l’Escadron de Défense Sol-Air 04.950 « Servance ».

Pour le moment, l’on ne connaît pas encore les bases et les casernes qui devront fermer leurs portes, ce qui laisse le champ aux bruits de couloirs et autres rumeurs. Normalement, la liste, qui ne devrait concerner qu’un nombre limité d’emprises, devrait être connue d’ici la fin septembre.

En tout cas, les élus de Haute-Saône ont de quoi être soulagés si l’on en croit le sénateur Yves Krattinger et le député Jean-Micle Villaumé, tous deux membres du PS. Selon ces derniers, en effet, le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, leur aurait assuré que la BA 116, qui compte 1.300 personnels, ne fermera pas et qu’elle serait même « pérennisée ».

« Très importants dans la vie économique et sociale du département, la BA 116 poursuivra son action de protection de l’espace aérien et de détachement lors des missions extérieures. Cette excellente nouvelle permettra de rassurer de très nombreux concitoyens inquiets depuis les déclarations parues dans la presse ces dernières semaines… », a expliqué Jean-Michel Villaumé, lors d’une conférence de presse donnée le 5 septembre avec Yves Krattinger.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].