Que va-t-il rester des forces armées néerlandaises?

En 2011, et afin d’assainir ses finances publiques, le gouvernement néerlandais avait décider de lancer un vaste plan de réduction de ses dépenses. Et, sans surprises, les forces armées du pays furent les plus sollicitées, avec l’obligation de trouver 1 milliard d’euros d’économies d’ici 2014. Seulement, cette politique n’a pas porté ses fruits étant donné que les objectifs de réduction des déficit ne seront pas atteints.

Mais cela ne va pas empêcher La Haye de demander des efforts supplémentaires à ses forces armées, qui ont déjà perdu – ou qui sont sur le point de perdre – 12.000 postes, 4 chasseurs de mines, un navire ravitailleur, 14 hélicoptères Cougar, ses chars Leopard ainsi qu’un escadron d’avions F-16. Ces contraintes les ont d’ailleurs amené à placer leur 10e brigade aéroportée sous un commandement conjoint avec l’Allemagne.

Ainsi, d’après le quotidien néerlandais Trouw, 330 millions de coupes budgétaires seraient en préparation. D’où la question : où les trouver? Eh bien toujours d’après le journal, il s’agirait de revendre le bâtiment logistique (Joint logistic Support Ship, JSS) Karel Doorman, construit par Damen Schelde Naval Shipbuilding, alors qu’il doit normalement être livré à la marine batave en 2014, et de commander un autre navire à la taille plus modeste.

En outre, de nouvelles suppressions de postes seraient également prévues, avec la perte d’un bataillon, probablement d’infanterie. Les forces aériennes pourraient retirer du service 6 ou 7 F-16 supplémentaires. Cela étant, ces dernières seront relativement moins touchées par ses restrictions car, dans le même temps, le programme Joint Strike Fighter (F-35) devrait être poursuivi, dans la limite toutefois, d’une enveloppe de 4 milliards d’euros.

Le nombre de F-35, actuellement en cours de développement chez  le constructeur américain Lockheed-Martin, qui entreront effectivement en service dans les forces aériennes néerlandaises, n’est pas encore fixé. Initialement, La Haye avait commandé 85 exemplaires. Selon le site DutchNews, il serait désormais question d’acquérir 40, voire même 30 avions. En attendant, et alors qu’il s’y était jusque-là opposé, le Parti travailliste, a récemment savoir qu’il soutient maintenant ce programme.

Les commentaires sont fermés.