Archives quotidiennes : mercredi, 17 juillet, 2013

Le nombre d’agressions contre les gendarmes a baissé en 2012

Selon les stastistiques livrées par l’Observatoire de la délinquance et des réponses pénales (ODRP), 3.087 atteintes ont été commises en 2012 à l’encontre des militaires de la gendarmerie et des biens de cette dernière. Ainsi, l’ONDRP a constaté 1985 agressions phyiques contre les gendarmes, soit un chiffre en repli de 12% par rapport 2011. Au

Le général Grégoire de Saint-Quentin nommé à la tête des forces spéciales

Actuellement commandant des Eléments français au Sénégal (EFS) et de l’opération Serval, menée par les forces françaises au Mali, le général Grégoire de Saint-Quentin, 52 ans, va bientôt quitter la terre africaine pour pour prendre les rênes, à compter du 1er août, du Commandement des opérations spéciales (COS), dont l’état-major est implanté sur la base

La disponibilité des matériels baisse alors que les moyens alloués à leur entretien ont augmenté

Dans le budget de la Défense, deux lignes concernent le Maintien en condition opérationnelle (MCO) : l’une est financée par le programme 146 « Equipements des forces » et l’autre concerne les crédits d’Entretien programmé du matériel (EPM) et figure dans le programme 178 « Préparation et emploi des forces ». L’entretien des équipements est l’un des points faibles

Le FELIN pèse lourd pour les parachutistes

« Souple, félin, manoeuvrier ». Telles sont les caractéristiques que l’on prête aux parachutistes français. En est-il de même quand ils sont dotés du système FELIN (Fantassin à équipements et liaisons intégrés)? Le député (UMP) François Cornut-Gentille, passé de la commission de la Défense à celle des Finances, a posé cette question par écrit au ministre de

L’Arabie Saoudite renonce aux chars allemands Leopard-2

Révélée par les médias allemands en juillet 2011, l’intention de l’Arabie Saoudite de se procurer 270 chars Leopard 2A7+, un engin conçu par Krauss-Maffei Wegmann et Rheinmetall, avait donné lieu à une vive polémique outre-Rhin étant donné que ce possible contrat allait rompre la politique menée par Berlin en matière de vente d’armes. En effet,