L’armée de l’Air devrait bientôt disposer de deux drones MQ-9 Reaper

Le scénario avait été évoqué par Zone Militaire en avril dernier et il est désormais confirmé dans les grandes lignes. Au début de ce mois, Paris a en effet adressé à Washington une requête pour acquérir, au plus tôt, deux drones MQ-9 Reaper du constructeur américain General Atomics, afin de les engager dans les opérations au Mali.

Ce dossier devait par ailleurs être au menu des discussions entre Jean-Yves Le Drian, le ministre français de la Défense, et Chuck Hagel, son homologue américain, au cours d’une visite officielle à Washington, le 17 mai. Si le Pentagone n’y est pas opposé, il faudra en revanche attendre le feu vert du Congrès avant de voir des Reaper sous les couleurs françaises.

La version des drones en question devrait être, a priori, l’une des dernières disponibles étant donné que les deux exemplaires que la France entend commander devraient être prélevés parmi ceux qui sont en cours d’assemblage pour les besoins de l’armée américaine. Ce qui veut dire qu’au besoin, ils pourront être armés.

Il s’agit là d’une commande préliminaire dans la mesure où le dernier Livre blanc sur la Défense et la sécurité nationale (LBDSN) a préconisé de doter l’armée de l’Air de 12 drones MALE. Le choix de cet appareil permettra de trouver des domaines de coopération avec le Royaume-Uni et l’Italie, ces deux pays ayant opté pour le même type de drone.

Cela étant, plusieurs questions restent en suspens. Comme par exemple la « francisation » des appareils de General Atomics. Ou encore leur mise en oeuvre : les opérateurs français les piloteront-ils depuis la base américaine de Creech (Nevada) ou bien seront-ils déployés au plus prés des opérations? Enfin, quid des Harfang de l’Escadron de drones 1/33 Belfort? Sera-t-il pertinent de les conserver encore un peu (il est question de prolonger le contrat de soutien les concernant) sachant que leurs performances sont décevantes et que leur coût pour une heure de vol est de plus de 12.000 euros contre 6.000 pour le Reaper?

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].