La Hongrie cherche à revendre 24 MiG-29

En 1993, la Russie avait donné à la Hongrie 28 avions de chasse de type MiG-29 afin de rembourser partiellement sa dette à son égard. D’un entretien coûteux et étant gourmand en carburant, ces appareils n’étaient en outre pas compatibles avec les normes de l’Otan, rejointe par Budapest 6 ans plus tard.

D’où la décision de les remplacer. Ce qui a été fait en 2010, avec une douzaine de JAS Gripen du constructeur suédois Saab. S’est alors posé la question de savoir ce que ces MiG-29 allaient devenir. En 2011, le gouvernement magyar eut l’idée d’en revendre 8 d’entre eux, avec 20 moteurs. L’ojectif était d’en obtenir 18,3 millions de dollars. Seulement, aucun acquéreur ne se manifesta.

Mais cet échec n’a visiblement pas échaudé les responsables hongrois puisqu’ils viennent de faire une nouvelle offre, valable jusqu’au 14 juin prochain. Cette fois, il s’agit de proposer 18 MiG-29B et 6 MiG-29 UB, avec 21 moteurs, pour seulement un peu plus de 50 millions de dollars. Soit 24 avions pour le tiers du prix d’un F-35B américain.

Reste donc à voir si cette occasion sera susceptible d’intéresser un potentiel acquéreur… susceptible d’être approuvé par Moscou étant donné qu’un accord russe préalable est nécessaire avant toute transaction concernant ces avions.

Les forces aériennes serbes auraient pu être clientes étant donné qu’elles mettent déjà en oeuvre des MiG-29 (du moins les derniers qui lui restent de l’époque soviétique). Mais si Belgrade envisage effectivement d’acquérir des appareils de ce type, mais d’une version plus moderne.

En effet, le vice-Premier ministre et ministre de la Défense serbe, Aleksandar Vučić, a indiqué, le 6 mai, que son pays souhaiterait acheter à crédit des MiG-29M/M2 auprès de la Russie. Il est question d’une commande portant sur 6 à 12 exemplaires.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].