Archives quotidiennes : mercredi, 24 avril, 2013

Un gendarme du PGHM de Chamonix mortellement blessé lors d’un entraînement

Un sous-officier de Peloton de gendarmerie de haute-montagne (PGHM) de Chamonix a été mortellement blessé, ce 24 avril, lors d’entraînement sur l’Aiguille d’Argentière, dans le massif du Mont-Blanc. Selon les premiers éléments, ce maréchal des logis-chef de 35 ans a été victime de la chute d’une pierre alors qu’il était en train d’escalader une paroi.

Violents combats contre le groupe jihadiste Boko Haram au Nigeria

Le bilan des combats qui ont opposé l’armée nigériane, appuyée par des soldats tchadiens et nigérien, au groupe jihadiste Boko Haram, à Baga, un village de pêcheurs situé sur les rives du Lac Tchad, est lourd. Il est en effet question de plus de 180 tués et la moitié de cette localité a été détruite

Face à la Chine, Taïwan montre ses muscles

Pour la Chine, Taïwan est une province rebelle appelée tôt ou tard à rejoindre son giron. Aussi, même si les relations entre Taipeh et Pékin « sont à leur meilleur niveau depuis 60 ans », d’après le président taïwanais, Ma Ying-jeou, il ne s’agit pas pour autant « de baisser la garde », et cela d’autant plus que l’armée

Serval : Début du retrait du Groupement tactique interarmes 3

Alors que les 30 derniers sapeurs de la 2e compagnie du 17e Régiment du Génie Parachutiste (RGP), lesquels ont pris part aux éprouvantes opérations dans l’Adrar des Ifoghas au sein du Groupement tactique interarmes (GTIA) TAP (troupes aéroportées), les premiers personnels appartenant au GTIA 3 ont quitté le Mali pour le sas de décompression de

Le contingent tchadien parti pour rester au Mali

Le 14 avril dernier, le président tchadien, Idriss Deby Itno, annonçait à l’antenne de RFI le retrait du contingent que N’Djamena avait déployé au Mali afin d’y assister les forces françaises de l’opération Serval contre les groupes terroristes, implantés notamment dans l’Adrar des Ifoghas, près de Kidal. « La guerre ‘en face à face’ avec les

Faut-il revoir le dispositif militaire français en Afrique?

« La France n’a pas vocation à être militairement présente en permanence sur les mêmes bases. (…) La France procédera donc à la conversion progressive de ses implantations anciennes en Afrique, en réorganisant ses moyens autour, à terme, de deux pôles à dominante logistique, de coopération et d’instruction, un pour chaque façade, atlantique et orientale, du

Les surcoûts de l’opération Serval devraient bientôt atteindre les 200 millions d’euros

Dans le budget du ministère de la Défense pour l’année 2013, voté l’automne dernier, il était prévu une ligne de crédits de 630 millions d’euros pour financer les surcoûts des opérations extérieures. Pour rappel, ces surcoûts correspondent aux dépenses supplémentaires que les forces armées n’auraient pas eu à faire si elles n’avaient pas été sollicitées