Le retrait américain d’Afghanistan coûtera au minimum 5 milliards de dollars

Le mois dernier, l’on supposait que le coût du retrait militaire américain d’Afghanistan allait être élevé. Le général Steven Shapiro, en charge de cette manoeuvre logistique qu’il qualifie d’un des « plus grands défis de l’histoire des opérations de transport militaire en terme d’échelle et de complexité », a donné le chiffre de 5 milliards de dollars.

Et ce coût, qui comprend les opérations de désengagement sur la période 2012 – fin 2014 est, d’après l’officier, « constamment réévalué ». Ce qui veut dire qu’il pourra être encore plus élevé. En janvier 2012, la valeur des équipements de l’armée américaine engagés en Afghanistan était estimée à « plus de 30 milliards de dollars. »

Il reste actuellement 100.000 containers et 25.000 véhicules à rapatrier. Pour réduire la facture, le général Shapiro a indiqué que le « but est de maximiser (la voie pakistanaise) » mais tous les moyens sont utilisés. En fait, le choix se fait en fonction de la rapidité, du coût et de la sécurité.

Sur ce dernier point, justement, l’envoi de matériels au port de Karachi, donc via le Pakistan, n’offre pas toutes les garanties. En effet, 5 camions de l’Otan ont été incendiés, le 1er avril, dans le district de Bolan, à environ 120 kilomètres au sud-est de Quetta, la capitale de la province du Balouchistan. Qui plus est, les relations diplomatiques souvent houleuses entre Washington et Islamabad pourraient conduire à la fermeture de cette voie, comme cela s’est déjà vu par le passé.

En outre, il n’est pas question de rapatrier tout le matériel envoyé en Afghanistan. Les équipements dont le coût de transport dépasse leur valeur marchande et qui ne sont pas essentiels pour l’armée américaine seront cédés aux forces afghanes. Il y en aurait ainsi pour 6 milliards de dollars.

Mais cela n’est qu’une goutte d’eau par rapport à ce qu’ont coûté les opérations militaires américaines en Irak et en Afghanistan. Selon une étude menée par Linda Bilmes, une universitaire de Harvard, leur montant serait de 2.000 milliards de dollars. Et si l’on prend en compte les pensions et les soins médicaux des vétérans, la facture devrait grimper jusqu’à 6.000 milliards sur le long terme.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]