Le président Hollande annonce le maintien du budget de la Défense à son niveau actuel pour les 5 prochaines années

L’on attendait une annonce du président Hollande au sujet de l’avenir du budget de la Défense à l’occasion de son intervention télévisée de ce 28 mars. Etant donné l’état des finances publiques, l’on pouvait s’inquiéter de l’existence d’options drastiques étudiées pour la prochaine Loi de Programmation Militaire (LPM), qui sera élaborée sur la base du nouveau Livre Blanc sur la Défense et la Sécurité nationale (LDBSN).

D’où les appels lancés par des parlementaires pour que l’effort de défense soit au moins équivalent à 1,5% du PIB, un seuil en-deçà duquel les forces françaises perdraient irrémédiablement des capacités.

Considérant qu’il était crucial que la France puisse militairement agir seule comme elle l’a fait au Mali, le président Hollande a ainsi annoncé que le budget de la Défense qui aura « en 2014 exactement le même montant qu’en 2013. » « Nous avons été bien défendus en 2013, nous le serons bien en 2014″, a-t-il insisté, laissant entendre que « ce sera la même somme » pour les 5 prochaines années de la LPM.

Pour rappel, la Loi de finances initiales pour 2013 prévoyait un budget de la Défense d’un montant 30,2 milliards d’euros, auquel s’ajoute 1,2 milliard de recettes exeptionnelles. Mais, au début de cette année, 384 millions d’euros ont été gelés au titre de la réserve de précaution gouvernementale.

Mais étant donné qu’il manquait 4,8 milliards d’euros par rapport à la trajectoire financière de la précédente LPM, des priorités devront de toutes façons être établies. Cela étant, une stabilité du budget de la Défense pour les 5 prochaines années permettra de préserver l’essentiel de l’outil militaire.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].