Londres envoie de l’argent en liquide pour ses militaires basés à Chypre

Les 3.000 militaires britanniques affectés à Chypre, où le Royaume-Uni a conservé deux bases après l’indépendance de l’île, n’ont pas de problèmes avec le paiement de leurs soldes mais il est possible qu’ils ne soient plus en mesure de retirer l’argent qu’ils ont sur leur compte en banque pendant un petit moment.

Afin de faire face aux échéances de sa dette et éviter l’effondrement de son système bancaire, Chypre s’est engagé à réaliser des privatisations, à augmenter l’impôt sur les société et à taxer les dépôts bancaires – un précédent qui pourrait hélas faire école – en échange d’une aide de 10 milliards d’euros.

Pour faire appliquer cette mesure, les banques chypriotes ont fermé leurs guichets au moins jusqu’au 21 mars. Et vu comment tournent les choses, il n’est pas acquis que ces derniers soient réouverts de sitôt : aucune décision allant dans ce sens n’a encore été prise.

Même si, pour le moment, ce plan de sauvetage a été repoussé par le Parlement chypriote, le gouvernement britannique a anticipé d’éventuels problèmes pour ses militaires.

Ainsi, un avion de la Royal Air Force est parti à Chypre, le 19 mars, avec à son bord 1 million d’euros en liquide afin d’accorder des prêts d’urgence au personnel militaire qui en ferait la demande.

En outre, le ministère de la Défense (MoD) a prévu de contacter les militaires basés à Chypre pour leur demander s’ils souhaitent que leurs soldes soient versés sur un compte bancaire localisé en Grande-Bretagne ou à Chypre.

Dans le même temps, le gouvernement britannique a indiqué que des compensations financières seraient accordées aux militaires et aux fonctionnaires en poste à Chypre si jamais ils étaient concernés par l’éventuelle taxation des dépôts bancaires.

« Nous sommes déterminés à faire tout notre possible pour minimiser l’impact de la crise bancaire à Chypre sur nos concitoyens », a assuré un porte-parole du 10 Downing Street.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant.

Commentaires

  1. de Wrecker

    Répondre

  2. de l'ancien cuirassier

    Répondre

  3. de Clavier

    Répondre

  4. de Marie Claude

    Répondre

  5. de l'ancien cuirassier

    Répondre

  6. de Wrecker

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>