Le monument aux morts d’une commune bretonne vandalisé

Le 23 janvier dernier, le monument aux morts de la commune de Pacé, près de Rennes (Ille-et-Vilaine), avait été vandalisé. Des voleurs s’étaient en effet emparés, au cours de la nuit, d’une lourde statue en bronze représentant un soldat de la Première Guerre Mondiale et qui avaient été inaugurée en 1920.

Sur son site Internet, la commune précise que « 111 Pacéens ne sont pas revenus de la Grande Guerre, ce qui représentait un Pacéen sur 20 par rapport à la population de l’époque. »

« Je trouve scandaleux qu’on ose voler le symbole du courage de ceux qui se sont sacrifiés pour leur pays et je demande instamment à toute personne qui aurait une information de contacter la gendarmerie », avait alors déclaré Paul Kerdraon, le maire de Pacé, au quotidien Ouest France. Une enquête avait été confiée à la gendarmerie.

Ce Monument aux Morts a été érigé en la mémoire des combattants de la Première Guerre mondiale et inauguré en 1920. 111 Pacéens ne sont pas revenus de la Grande Guerre, ce qui représentait un Pacéen sur 20 par rapport à la population de l’époque. Le Soldat Gisant était fabriqué en bronze et la vente de cette matière constituait le mobile du vol. Cet acte a bouleversé bon nombre de Pacéens qui ont exprimé de l’incompréhension et beaucoup de tristesse.

Finalement, les gendarmes ont fini par avoir le fin mot de l’histoire et la statue a été retrouvée… mais découpée en 4 morceaux. Deux jeunes adultes de 21 ans ont ainsi indiqué aux militaires qu’ils en avaient vendu deux à une entreprise de récupération de métaux. Et une autre société, ayant la même activité, vient de signaler qu’elle était en possession des deux autres parties manquantes.

En attendant de restaurer cette statue, une cérémonie de recueillement et un dépôt de gerbes auront lieu au monuments aux Mort le 9 février prochain, à l’issue de l’assemblée générale de la section locale de l’Union Nationale des Anciens Combattants.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].