La version « Appui/Destruction » de l’hélicoptère Tigre certifiée par la DGA

La Direction générale de l’armement (DGA) a annoncé avoir certifié, le 14 janvier dernier, la navigabilité de la version Appui et Destruction (HAD) de l’hélicoptère de combat Tigre.

« L’établissement du certificat de type de l’appareil marque une étape importante dans le développement de la nouvelle version du Tigre », a fait valoir la DGA, par voie de communiqué.

Actuellement, l’Aviation légère de l’armée de Terre (ALAT) compte une trentaine d’hélicoptères Tigre en version Appui et Protection (HAP), lesquels peuvent mettre en oeuvre un canon de 30 mm, 4 missiles air-air mistral et 68 roquettes de 68 mm. Ces appareils ont notamment été utilisés en Afghanistan, en Libye et le sont actuellement au Mali pour des missions d’appui feu, de destruction de cibles faiblement protégées et de protection d’unités terrestres engagées

Doté de protections balistiques supplémentaires, d’une motorisation plus puissante et de systèmes de guerre électroniques améliorés, le Tigre HAD dispose également des mêmes armes que la version HAD mais peut en plus tirer des missile air-sol AGM-114 Hellfire II guidé laser. Ses missions seront la destruction de blindés, ou de cibles enterrées ou à forte valeur militaire.

L’été dernier, le Groupement aéromobile de la section technique de l’armée de Terre (GAMSTAT) avait mené une campagne d’évaluation technico-opérationnelle de cette version. A cette occasion, un appareil de ce type, mis à disposition par Eurocopter, avait pour la première fois détruit une cible à 4.200 mètres de distance en tirant un Hellfire.

A terme l’ALAT devrait disposer de 40 Tigre en version HAD et de 40 autres en version HAP. Ces appareils sont appelés à remplacer les hélicoptères Gazelle

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].