Mali : 2 avions C-160 Transall allemands seront à la disposition de la force armée par la Cédéao

Alors que des critiques sur le manque de soutien européen à l’opération militaire française au Mali se font entendre, la chancelière allemande, Angela Merkel, a eu un entretien, ce 16 janvier, avec Alassane Ouattara, qui est à la fois le président de la Côte d’Ivoire et celui de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao), organisation qui va armer la MISMA (Mission internationale  de soutien au Mali) dans le cadre de la résolution 2085 des Nations unies.

« L’Allemagne considère que la situation dans la région fait partie de sa propre situation sécuritaire, car bien entendu le terrorisme au Mali (…) n’est pas seulement une menace pour l’Afrique, mais aussi pour l’Europe » a admis Mme Merkel, lors d’une conférence de presse.

« Je souhaite que cette action soit soutenue par tous les Européens, a déclaré M. Ouattara. Il était urgent d’agir et je félicite le président Hollande, mais tout le monde doit se mobiliser » a estimé le président Ouattara. « Nous voulons aller vite sur le déploiement des troupes pour épauler les troupes maliennes, mais également passer à une phase de soutien humanitaire et renforcer le processus politique. La Cédéao jouera sa partition » a-t-il ajouté.

Auparavant, le ministre allemand de la Défense, Thomas de Maizière, avait annoncé la mise à la disposition de la Cédéao de deux avions de transport C-160 Transall. « Le départ des appareils pourrait avoir lieu sans délai après que quelques questions techniques auront été réglées » avait-il expliqué, soulignant qu’il n’y avait pas besoin d’une autorisation du Parlement pour cette aide.

Pourquoi ces deux avions seront mis à la disposition de la Cédéao et non à la France, dont le gouvernement a officiellement adressé à Berlin une demande d’aide en matière de transport aérien?

Selon M. de Maizière, la demande française portait également sur les besoins en transport aérien des pays tiers participant aux opérations au Mali. « La France a reçu des offres d’aide de transport d’autres Etat, dont la Grande Bretagne. Les Etats de la Cédéao n’ont pour l’instant reçu aucune aide de ce type. C’est pourquoi ce que nous faisons (…) est particulièrement approprié aux besoins », a-t-il expliqué.

Par ailleurs, le ministre allemand des Affaires étrangères, Guido Westerwelle, a annoncé que Berlin va fournir une aide humanitaire d’un million d’euros pour les populations réfugiées dans les pays voisins du Mali.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].