Quelles sont les unités de l’armée de Terre engagées au Mali?

Jusqu’à présent, l’on avait que très peu d’éléments au sujet des unités de l’armée de Terre engagées au Mali, dans le cadre de l’opération Serval, si ce n’est quelques indications non officiellement confirmées.

Quoi qu’il en soit, l’on sait désormais que ce sont des éléments de la Brigade des Forces spéciales Terre (BFST) qui ont été engagés dans la nuit du 10 au 11 janvier dans la région de Mopti, plus précisément vers Sévaré, où est situé un aéroport; ce qui donne à cette localité une certaine valeur stratégique.

En outre, les Gazelle du 4ème Régiment d’Hélicoptères des Forces Spéciales (RHFS) de Pau sont entrés en action au cours de la journée du 11 janvier, à 16 heures. Malheureusement, le lieutenant Boîteux, qui était aux commandes d’un des appareils, a été mortellement touché. Il a cependant eu le temps de rejoindre les éléments français.

Par ailleurs, un sous-groupement de 200 militaires déployés au Tchad dans le cadre du dispositif Epervier, a été projeté à Bamako par avions C-130 Hercules et C-160 Transall. Comme Zone Militaire le supposait hier, il s’agit de marsouins du 21ème Régiment d’Infanterie de Marine (RIMa) de Fréjus, en l’occurrence la compagnie d’éclairage et d’appui, et de légionnaires d’un peleton appartenant au 1er Régiment Etranger de Cavalerie d’Orange. Ces hommes ont récemment mené une mission de reconnaissance dans le désert tchadien avant Noël dernier.

Comme l’a annoncé le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, les effectifs français à Bamako doivent être renforcés ce 12 janvier. Devant prendre l’alerte Guépard à compter du 15 janvier, c’est le 2ème RIMa d’Auvours qui y enverra une compagnie.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].