Création de l’état-major Pamir en Afghanistan

Etant donné qu’il a été mis un terme à la mission de combat des forces françaises déployées en Afghanistan, la brigade La Fayette, qui été déployée en Surobi et en Kapisa, n’a plus de raison d’être. Aussi, le 25 novembre dernier, une cérémonie organisé au camp Warehouse a ainsi officiellement marqué son désengagement du théâtre afghan.

Créée le 1er novembre 2009, la brigade La Fayette, aura accompagné la montée en puissance des forces afghanes présentes dans ses zones de responsabilité. En Kapisa, notamment, elle a oeuvré pour le contrôle du stratégique axe Vermont, qui traverse cette province réputée difficile. Par ailleurs, l’action des militaires français a permis d’électrifier une partie de cette région, pour le bénéfice de près de 12.000 habitants. En outre, plus de 800 projets civilo-militaires ont été menés à terme afin d’aider au développement. Il est toujours bon de le souligner…

Quoi qu’il en soit, la mission de combat étant terminée, il fallait réorganiser la structure de commandement pour les 1.500 militaires français qui seront encore présents en Afghanistan à la fin de cette année. La mission de la plupart d’entre eux est d’assurer le rapatriement du matériel en France.

A l’issue de cette opération logistique, c’est à dire d’ici juillet prochain, il ne restera plus que 500 militaires français en Afghanistan. Ces derniers seront chargés de la formation de leurs homologues afghans ainsi que du bon fonctionnement de l’aéroport de Kaboul et l’hôpital militaire.

En attendant, il a été créé, le 1er décembre, un échelon de commandement unique, en l’occurrence l’état-major (EM) PAMIR, lequel succède à celui de la brigade La Fayette et remplace celui du National Contingent Command France (NCC France).

Placé sous l’autorité du général Francisco Soriano, par ailleurs commandant de la 7ème Brigade Blindée de Besançon, l’EM PAMIR est basé au camp de Warehouse. Fort d’une centaine de militaires, sa mission sera de coordonner l’action des éléments français encore présents en Afghanistan et de conduire les opérations de désengagement logistique.

Pour cela, l’EM PAMIR s’appuiera sur le bataillon logistique (BATLOG) Koufra, armé principalement par le 6ème Régiment du Matériel (RMAT), le bataillon de protection Aquitiaine (35ème RI, 19ème RG, 1er RA et 132ème BCAT) et le bataillon hélicoptère (BATHELICO) Mousquetaire.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].