Hausse du budget allemand de la Défense

Le Bundestag, la chambre basse du Parlement allemand, a adopté, le 23 novembre, avec 312 voix contre 258, un budget 2013 proche de l’équilibre, grâce à une croissance relativement importante, la baisse du chômage et une hausse des recettes fiscales. Au total, les dépenses fédérales s’élèveront à 302 milliards de moins, soir 10 milliards de moins par rapport au précédent exercice.

Malgré cette rigueur budgétaire, certains ministères verront leur dotation augmenter. Ce sera notamment le cas de celui de la Défense, dont les ressources progresseront de 1,4 milliards d’euros, pour s’établir à 33,3 milliards.

Dans son bilan sur la Loi de programmation militaire (LPM) 2009-2014 publié en juillet dernier, la Cour des comptes avait souligné qu’en ne consacrant seulement 1,1% de son PIB à ses dépenses militaires, l’Allemagne tendait à disposer d’un budget de la défense proche de celui de la France, en raison « du poids et du dynamisme » de son économie, créant ainsi « une situation inédite depuis de nombreuses décennies. »

« En 2011, l’écart entre la ressource française et la ressource allemande se limite à un montant de 1,7 Md€ en parité de pouvoir d’achat, soit un montant inférieur aux 2,7 Md€ consacrés par la France à l’action ‘dissuasion nucléaire’ du programme 146 de la mission ‘Défense' » pouvait-on lire dans ce rapport.

« Cet écart, qui était de près de 9 Md€ en 2002, s’est fortement réduit à partir de 2009 du fait du changement de format des données OTAN, entraînant la non prise en compte de la gendarmerie nationale à partir de cette année-là, afin de présenter des données davantage comparables. Il n’est pas exclu qu’au cours des prochaines années le budget allemand ne dépasse le budget français » avaient expliqué les magistrats de la rue Cambon. (*)

Cela étant, cette augmentation du budget allemand de la Défense vise surtout à financer la réforme de la Bundeswehr, laquelle est en train de diminuer de format en raison de la suspension de la conscription. Aussi, les 1,4 milliard d’euros de hausse seront principalement affectés aux dépenses liées au personnel.

Le budget alloué aux équipements s’élèveront à 10,37 milliards d’euros, dont un milliard est prévu pour l’achat d’avions de combat Eurofighter. Pour autant, les réductions capacitaires sont maintenues et il est toujours question d’annuler l’achat de 37 appareils de ce type sur les 177 que la Luftwaffe attendait. Et il en va de même pour d’autres programmes, comme celui de l’hélicoptère Tigre (commande divisée par 2).

(*) Le Bulletin de l’observatoire économique de la défense (Ecodef) de mars 2012 donne un écart différent. « En 2010, selon le périmètre OTAN, l’Allemagne a consacré 31,11 milliards d’euros (1,4% du PIB) à la défense, soit huit milliards d’euros de moins que la France (39,2 milliards d’euros, soit 2,0% du PIB, hors anciens combattants » y est-il écrit.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].