Archives quotidiennes : jeudi, 20 septembre, 2012

L’armée israélienne a organisé un exercice surprise de grande ampleur dans le Golan

Alors que le contexte actuel est marqué par de fortes tensions avec l’Iran et la crise syrienne, l’armée israélienne a mené, le 19 septembre, un exercice surprise sur le plateau du Golan, dans le nord d’Israël. Des manoeuvres de ce type et d’une ampleur aussi importante n’avaient pas été organisées depuis des années. Selon l’armée

Une commission parlementaire suisse veut s’assurer que le contrat Gripen est exempt de corruption

L’achat de 22 avions Gripen par la Suisse n’a pas fini de faire parler. Même si un accord-cadre entre Berne et Stockholm a été signé le mois dernier pour en préciser modalités de cette acquisition, dont le montant s’élève à 3,126 milliards de francs suisses, les conditions dans lesquelles s’est fait le choix en faveur

Trois sénateurs américains demandent la suspension du retrait militaire d’Afghanistan

D’ici la fin du mois de septembre, 33.000 militaires américains auront quitté l’Afghanistan, soit l’effectif qui y avait été envoyé en renfort à partir de décembre 2009, suite à la réorientation de la stratégie définie par le président Obama lors d’un discours prononcé à West Point. Dans le même temps, plusieurs pays (dont la France,

Les coupes budgétaires ont mis la défense européenne dans « une situation critique »

Alors que son mandat à la tête du Comité militaire de l’UE, lequel regroupe les chefs d’état-major des pays membres, va bientôt prendre fin, le général suédois Hakan Syren s’est inquiété des conséquences liées aux baisses des budgets de la Défense de la plupart des pays européens, contraints de réduire leurs dépenses puliques en raison

AQMI menace de tuer 4 otages français

Dans la nuit du 15 au 16 septembre 2010, sept employés du groupe Areva et de l’entreprise Satom, filiale de Vinci, furent enlevés à Arlit, au Niger, par des hommes appartenant à la katiba d’Abou Zeïd, un responsable d’al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI). Deux hommes, l’un togolais, l’autre malgache, furent libérés quelques semaines après leur