Opération « Tamour » en Jordanie

Conformément à la décision prise par le président Hollande, un détachement militaire français issu principalement de l’antenne chirurgicale n°8 de Brest, s’est envolé, le 9 août, à bord d’un A-310 de l’escadron de transport 03.060 Esterel, pour la Jordanie afin de mettre en oeuvre un groupement médico-chirurgical (GMC) destiné à venir en aide aux populations qui ont fui les combats en Syrie.

Après avoir décollé de l’aéroport de Roissy, l’A-310 a fait une escale sur la base aérienne 125 d’Istres pour charger 20 tonnes de matériel médical et d’aide humanitaire.

Le déploiment du GMC s’est fait en deux temps puisque des équipements complémentaires (véhicules, groupes électrogènes, fret) a été embarqué le 11 août, toujours depuis la BA 125, à bord d’un avion gros porteur de type Antonov.

Cette opération a été appelée « Tamour ». Placée sous le commandement du médecin en chef Gérard Dosseh, elle mobilise une cinquantaine de personnels, principalement issus du Service de Santé des Armées (SSA).

La structure déployée à la frontière jordano-syrienne se compose de deux modules, soit un poste médical, qui, avec un médecin généraliste, un infirmier et deux aides soignants, sera en mesure d’effectuer une centaine de consultations quotidiennes, ainsi qu’une antenne chirurgicale renforcée, qui sera capable d’assurer une dizaine d’interventions par jour avec 2 chirurgiens, 1 médecin et 2 infirmiers anesthésistes, 1 infirmier de bloc opératoire, 4 infirmiers de soins généraux et 5 cinq aides-soignants.

L’équipe médicale déployée compte également dans ses rangs un médecin épidémiologiste, un manipulateur radio, des spécialistes du ravitaillement sanitaire ainsi qu’un vétérinaire.

Photo : Le médecin en chef Gérard Dosseh, chef du détachement français

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].