RapidFire, le nouveau canon de défense anti-aérienne de Thales

Le groupe français d’électronique de défense Thales a dévoilé, lors du salon de l’armement terrestre Eurosatory, un nouveau système de défense antiaérienne appelé RAPIDFire.

L’industriel assure que ce système a été conçu afin de « répondre aux nouvelles menaces rencontrées par les forces armées aujourd’hui, et en particulier aux attaques de faible coût qui interviennent en masse et peuvent saturer les défenses anti-missiles classiques ».

Concrètement, RAPIDFire se compose d’un canon CT40 de nouvelle génération, développé par CTAI, une coentreprise appartenant à Nexter et BAE Systems, d’un radar 3D haute performance et d’un module C2 polyvalent. Ce sytème peut également tirer 6 missiles STARStreak et des missiles sol-air à très courte portée (7 km). Des capteurs optroniques ont été intégrés directement dans la tourelle

Ce qui fait, explique Thales, que RAPIDFire est « optimisé pour contrer les menaces aériennes de tous types », c’est à dire celle des avions d’attaque au sol, des hélicoptères, en passant par les drones et les missiles de croisière. Mais pas seulement car, toujours selon l’industriel, il « peut être également utilisé contre des cibles terrestres, y compris contre des plate-formes blindées ».

D’après Alex Cresswell, en charge de la division Défense terrestre de Thales, ce système a « vocation à devenir un élément essentiel et durable de notre offre étendue de solutions avancées pour la défense aérienne ».

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].