BAE Systems va fermer sa dernière usine de véhicules blindés au Royaume-Uni

Réduction de budget de la défense oblige, BAE Systems a décidé de fermer son dernier site de production de véhicules blindés au Royaume-Uni, situé à Newcastle-upon-Tyne. Dans la foulée, 330 emplois seront supprimés.

Le site en question, qui a compté jusqu’à 44.000 employés, a notamment produit des fusils à partir de 1847, avant d’assembler les premiers chars lors de la Première Guerre Mondiale.

La fermeture de cette usine sera effective une fois que le dernier véhicule Terrier (photo), destiné aux unités du Génie de la British Army, sera sorti des chaînes de montage. Le dernier des 60 engins commandés devrait être livré en 2013.

Pour BAE Systems, cette décision se justifie par le fait qu’il n’y aucune perspective de vendre de nouveaux véhicules blindés à l’armée britannique à court terme. Selon les plans de Londres pour les 10 prochaines années, il est seulement prévu de moderniser les Warrior – et c’est Lockheed-Martin UK qui a décroché ce contrat – et de remettre à niveau les chars Challenger.

Quant à l’autre programme majeur, celui des véhicules blindés de reconnaissance, c’est General Dynamics European Land Systems qui s’est imposé avec son ASCOD2 face à BAE Hagglünds, filiale de BAE Systems. A l’époque, le groupe britannique avait tenté de remporter la décision en promettant de ne pas supprimer 500 emplois, et même d’en créer d’autres. Cela étant, les livraisons pourraient être retardées jusqu’en 2020

Quoi qu’il en soit, les seuls sites de production de véhicules blindés du groupe seront désormais basés en Suède, où est établie BAE Hagglünds. Cela étant, BAE Systems entend garder au Royaume-Uni ses ingénieurs et ses techniciens, ne serait-ce que pour assurer le soutien aux blindés en service dans la British Army.

Enfin, 280 autres suppressions d’emploi ont été décidées dans les usines de munitions de BAE, en raison, là aussi, de la baisse des commandes passées par le ministère britannique de la Défense.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant.

Commentaires

  1. de Flak

    Répondre

  2. de deletre

    Répondre

  3. de Nonmaisdisdonc

    Répondre

  4. de Affreux Jojo

    Répondre

  5. de patex

    Répondre

  6. de Marie Claude

    Répondre

  7. de bob

    Répondre

  8. de parabellum

    Répondre

  9. de Wrecker

    Répondre

  10. de Eric

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>