Deux militaires français pris pour cible à N’Djamena (MàJ)

Ce matin du 9 mai, un soldat tchadien a tiré quatre à quatre reprises sur deux militaires français qui sortaient de la base Hadji Kossei, à N’Djamena, à bord d’un véhicule civil doté de plaques militaires. L’un d’entre eux a été touché au coude par une balle. Admis à l’antenne médicale française, ses jours ne sont pas en danger. Toutefois, il serait question de l’évacuer, selon une source proche de l’ambassade de France au Tchad interrogée par l’AFP.

L’auteur des coups de feu a pu être interpellé quelques temps après par la police tchadienne avant d’être remis aux renseignements militaires (deuxième bureau, B2) pour être interrogés. A ce stade, l’on ignore ses motivations.

Actuellement, les Elements Français au Tchad (EFT) de la Force Epervier comptent 950 hommes. Ils assument plusieurs missions, dont la protection les intérêts de la France ainsi que celle des resssortissants français résidant dans ce pays et le soutien logistique aux Forces armées et de sécurité (FADS) tchadiennes.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].