Les Mirage 2000 indiens pourraient reprendre les airs d’ici la fin du mois

Récemment, et en l’espace de 10 jours, les forces aériennes indiennes ont perdu deux Mirage 2000 TH au cours de deux évènements distints. Ainsi, le premier accident s’est produit dans la région de Madhyan Pradesh, le 24 février, sans faire de victime, son équipage ayant réussi à s’éjecter tout comme lors du second, qui a eu lieu le 5 mars, dans le Rajasthan, peu après le décollage.

Du coup, l’état-major indien a décidé de suspendre de vol l’ensemble des Mirage 2000 afin de procéder à des contrôles techniques, une attention toute particulière ayant été portée sur le moteur M-53 qui propulse ces appareils.

D’ailleurs, selon l’Air Chief Marshal NAK Browne, des composants de ces réacteurs ont été envoyés en France afin qu’ils soient analysés par Snecma (groupe Safran). Quoi qu’il en soit, le retour en opération des Mirage 2000 indiens est attendu d’ici la fin du mois d’avril.

Alors que l’Indian Air Force présente un taux d’attrition élevé, notamment à cause de la vetusté de ses appareils, tel que le MiG-21 (16 accidents en 4 ans), le Mirage 2000 passe pour l’avion le plus fiable qu’elle met en oeuvre. Depuis les années 1980, seulement 6 d’entre eux ont été perdus.

Pour mémoire, Dassault Aviation et Thales ont remporté, l’an passé, un appel d’offres visant à moderniser ces appareils et les porter à un standard proche de ceux qui équipent les forces aériennes des Emirats arabes unis.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].