Les drones Harfang vont rentrer d’Afghanistan

Déployés sur la base de Bagram depuis février 2009, les deux drones MALE Harfang de l’escadron 1/33 Belfort vont revenir en France, après avoir accompli plus de 5.000 heures de vol au profit de la Force internationale d’assistance à la sécurité (ISAF). L’annonce a été faite ce 23 février par l’Etat-major des armées à Paris, lequel, interrogé, la semaine passée par Zone Militaire,  sur la date de retrait de ces appareils avait répondu qu’il n’y avait « pas de confirmation pour le moment » à ce sujet.

Les Harfang n’ont pas seulement été mis en oeuvre au seul profit de la Brigade La Fayette. En effet, si 40% des missions des drones de l’armée de l’Air ont concerné les éléments français déployés en Kapisa et en Surobi, ces derniers ont aussi été utilisés au profit des forces américaines et polonaises. Au total, ces appareils ont effectué 660 sorties et ramené 3.500 heures d’images vidéo.

Cette décision de faire revenir en France le détachement-Air actuellement installé à Bagram a de quoi surpendre dans la mesure où l’on pouvait penser que les drones Harfang pouvaient être encore utiles pour anticiper d’éventuelles embuscadesen surveillant les routes et les pistes que les convois logistiques emprunteront dans le cadre du retrait d’Afghanistan des forces françaises. Sans doute que des appareils américains prendront la relève (et dans un sens, si ils sont armés, ce sera même mieux…).

Normalement, les deux Harfang devraient retrouver la base de Cognac dans le courant du mois de mars. Pour mémoire, il ne reste plus que trois appareils de ce type en service à l’ED 1/33 Belfort. Le troisième a récemment été engagé au-dessus de la Libye, dans le cadre de l’opération Harmattan.

Les commentaires sont fermés.